Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Centrafrique : Les signes avant-coureurs de Michel Djotodia


Alwihda Info | Par Simon-Koitoua - 28 Décembre 2013 modifié le 28 Décembre 2013 - 21:41

Les tenants du pouvoir dictatorial utilisent et utiliseront tous les moyens pour s’imposer en maitres absolus le peuple Centrafricain attend simplement le départ de Djotodia serait une grande joie à Bangui et les villes de provinces


Les périodes de troubles et de révolution sont évidemment propices à ce genre de conclusion. On a pu croire que Deby avait commis cette erreur grave en envahissant la Centrafrique. Mais dans les deux cas, les forces seleka avaient préféré aller jusqu’au bout, pour des raisons erronées : mieux valait un mal connu la seleka et son médiocre l’irresponsable chef de la transition. Les deux dictateurs doivent être et encore à leurs éventuels remplacements du moment pour une cohésion entre les deux pays frères. Aujourd’hui, l’un et l’autre sont des morts vivant c’est à dire rejette par leur peuple.

Les tenants du pouvoir dictatorial utilisent et utiliseront tous les moyens pour s’imposer en maitres absolus le peuple Centrafricain attend simplement le départ de Djotodia serait une grande joie à Bangui et les villes de provinces. Par exemple ils se servent et se serviront de tous les moyens à leur disposition pour anéantir l’opposition en utilisant même de mensonges qui n’honorent pas la nation pour nuire certains opposants. Certains soi-disant Hommes Politiques et alors de faux politiciens sont et seront au service de cette bande de criminelle et association des voyous appelée seleka pour faire véhiculer de faux messages au digne peuple Centrafricain qui aspire que le départ d’un tyran connu de tous Djotodia.

L’ethnie et la religion loin de servir pour l’éducation, la moralisation feront intrusion dans la vie politique et constitueront plus que des freins à un vivre ensemble Républicain. Le pouvoir en perte de vitesse de Djotodia incompétent et incapable d’assurer la cohésion nationale et sociale, la justice et la solidarité s’appuiera de plus a plus à l’arbitraire (arrestation, enlèvements, séquestrations, empoisonnement, mensonges .

Simon Koitoua.
Simon Koitoua.
La découverte du charnier au camp de roux et autres sont des preuves de l’existence d’un régime autoritaire prêt à sacrifier la vie précieuse des Centrafricains. Toutes mes pensées pour les victimes innocentes, ces jeunes hommes dont les corps ont été découverts dans la colline aux panthères. Djotodia la population Centrafricaine dans sa majorité pense que tu n'es pas à la hauteur d'être leur président.

La vie de l’homme est sacrée et seul Dieu a le pouvoir de donner la mort à quelqu’un. Nous dénonçons avec acharnement nous pousse à confirmer que le régime de vampire et sanguinaire Djotodia est dictatorial. Quel déshonneur pour ce pays sensé donner l’exemple d’un pays démocratique depuis 1992 ?

Pour mettre fin à cette dictature, les peuples Centrafricains doivent savoir que l’histoire politique mondiale nous enseigne que les dictatures considérées comme solidement invincibles se sont effondrées face à une population défiante et mobilisée. Toutes ces dictatures se sont vues incapables de résister à une défiance sociale, politique et économique concertée par le peuple. Le Tchad doit retirer son armée au sein de la MISCA en Centrafrique au nom du respect envers le peuple Centrafricain.

Nous exigeons la démission immédiate et sans condition de Michel Djotodia, le PM Tiangaye Nicolas, Alexandre Nguendet et enfin une nouvelle transition avec des hommes et

femmes capables de conduire le pays jusqu’à la l’organisation des grandes consultations nationales.

Simon-Koitoua



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 23:59 Voilà pourquoi les États-Unis soutiennent Israël