Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Coalition mondiale contre Daech : le séparatisme favorise la propagation du terrorisme


Alwihda Info | Par - 13 Mai 2022

À l'invitation conjointe du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résident à l'étranger, Nasser Bourita, et du secrétaire d'État américain, Antony Blinken, Marrakech a abrité mercredi 11 mai la première réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre Daech.


La réunion ministérielle a mis un accent particulier sur les défis sécuritaires auxquels fait face le continent africain, notamment dans le contexte des tensions sécuritaires et conflits ethniques dans certaines régions en Afrique, plus particulièrement au Sahel et en Libye.

Le séparatisme et le terrorisme mettent sérieusement en danger la paix et la stabilité des États. Les groupes terroristes financent, abritent, soutiennent et arment le séparatisme qui contribuent à la propagation du terrorisme et compromettant davantage la paix et la sécurité régionales.

Il est indispensable de combattre les groupes séparatistes pour éviter la propagation fulgurante des groupes terroristes au monde. Plus récemment au Mali, les séparatistes ont abrité pendant une certaine période le terrorisme rendant souvent difficile l’opération militaire des forces onusiennes. Les groupes se cachent derrière les séparatistes pour mener des opérations militaires ayant coûté la mort de plusieurs civils et militaires.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résident à l'étranger, Nasser Bourita, a déclaré qu’une tendance inquiétante s’est développée sans susciter l’attention nécessaire : le lien entre terrorisme et séparatisme.

« La collusion contre la souveraineté et la stabilité des États, outre la convergence des moyens financiers, tactiques et opérationnels, crée une alliance objective entre les groupes terroristes et séparatistes », a affirmé le ministre.

L’Afrique subit 41% de toutes les attaques de Daech dans le monde, a indiqué le ministre marocain des Affaires étrangères. Et de préciser que Daech détient l’infâme record de devenir le groupe terroriste le plus meurtrier du monde en 2021.

Par rapport à la période pré-pandémique, la violence a augmenté en Afrique de 40% à 60% en termes de décès et d’attaques.

En 2021, a-t-il relevé, l’Afrique subsaharienne a enregistré 48% des décès dus au terrorisme dans le monde, soit 3.461 victimes, ce qui porte le nombre de morts à 30.000 au cours des quinze dernières années.

Nasser Bourita a par ailleurs relevé qu'au cours de la dernière décennie, l’impact économique du terrorisme a coûté au continent une perte totale de 171 milliards de dollars ; un montant qui aurait pu servir à promouvoir le développement économique et social de la région.

Aujourd’hui, 27 entités terroristes basées en Afrique sont inscrites sur la liste des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies.

Avec la reconnaissance de la menace représentée par les séparatistes lors de cette réunion ministérielle de la Coalition mondiale contre le terrorisme, une lutte commune sera menée conjointement contre le terrorisme et le séparatisme afin de préserver la paix et la stabilité du monde.

Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 95415519 / 66304389 E-mail :... En savoir plus sur cet auteur