Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Comme cadeau d’anniversaire, Brigide Bardot veut que la France interdise aux musulmans de manger de la viande Halal


Alwihda Info | Par Aliou TALL - 30 Septembre 2014 modifié le 30 Septembre 2014 - 00:26

Pour ses 80 ans qu’elle vient de célébrer ce 28 septembre 2014, Brigitte Bardot a officiellement demandé un cadeau au gouvernement français : qu’il interdise aux musulmans et aux juifs de France de manger de la viande Halal ou Casher. Par un grand tapage médiatique, elle dit que cette interdiction fait partie de ses dernières volontés, et qu’elle aura raté sa vie si la France n’y procède pas. La mise en œuvre d’une telle mesure, partagée par le Front national, aurait la regrettable conséquence d’attiser la haine et les tensions religieuses.


Brigitte Bardot et le Front national veulent interdire le Halal et la Tabaski France.
 
Dans une récente lettre ouverte au gouvernement français, Brigitte Bardot demande que l'abattage rituel pratiqué par les musulmans et les juifs soit interdit en France. Elle exige que la France n’accorde aucune exception légale à l’étourdissement des animaux d’abattoir avant la saignée. Avec la pratique actuelle de l’étourdissement, on se sert d’un pistolet pour fracasser le crâne de l’animal et lui perforer le cerveau d’une balle. C’est incompatible au Halal et au Casher et cela fait autant, sinon plus de souffrance à l’animal qui doit encore être égorgé. La viande Halal et Casher est une réalité française : Près de la moitié des abattoirs français pratiquent l’abattage rituel, sans compter les agréments temporaires délivrés par les préfectures pour la fête de l’Aïd El-Kebir (Tabaski, en Afrique de l’Ouest). L’interdire en France, comme dans certains pays européens, serait une atteinte à la liberté de culte.
 
Si Marine Le Pen devient présidente de la France en 2017 et respecte son projet présidentiel, elle interdira l’abattage sans étourdissement préalable des animaux destinés à la consommation. Les juifs et les musulmans devraient alors faire du Halal ou du Casher clandestins, ou faire leurs valises et quitter la France s’ils veulent continuer à pratiquer convenablement leur religion. Pour obliger les musulmans de France à manger de la viande non Halal sans rechigner, Brigitte Bardot et Marine Le Pen pourraient les diviser en comptant sur des imams disposés à redéfinir le principe du Halal. Parmi ceux-là, il y aurait probablement le recteur de la Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur. Ce dernier se plaisait à dire qu’il a personnellement assuré à Brigitte Bardot que l’Islam n’est pas hostile à l’étourdissement s’il n’est pas irréversible. On peut donc en déduire que pour le sacrifice de l’Aïd El Kebir, l’Islam accepterait que les musulmans tirent une balle dans la tête des moutons pour les étourdir, et les égorger avant le constat de la mort. C’est ridicule ! D’une part, cela n’est pas conforme à la commémoration de la soumission du prophète Abraham, qui avait failli égorger son fils unique Ismaël (pas avec un pistolet automatique, ni avec aucun autre moyen technique d’étourdissement), avant que Dieu ne lui fasse parvenir un mouton à la place. D’autre part, il est fort probable que le mouton serait déjà mort avant d’être égorgé. Un musulman pratiquant ne doit pas manger une telle viande. Il est donc inadmissible que Dalil Boubakeur s’emploie à réinventer un principe de l’Islam pour satisfaire Brigide Bardot et les amis de Marine Le Pen.
 
Une attitude inutile et favorable à la propagation de haine religieuse.
 
Cette stigmatisation inutile des musulmans encourage la radicalisation et la tentation à l’extrémisme religieux. Qu’elle soit motivée par la cause animale ou par une manipulation de l’extrême droite française, elle peut encourager la haine religieuse : d’aucuns y verront un prétexte pour assouvir leur haine de l’Islam ; d’autres un moyen de légitimer leurs actions ou intentions djihadistes contre l’occident. D’autres encore, de bonne foi, pourraient succomber à la tentation d’étendre à tous les musulmans leur haine contre les djihadistes sanguinaires. Au moment où le monde entier s’inquiète de l’expansion de la violence religieuse, Brigitte Bardot gagnerait plus à s’occuper de ses animaux ou de sa fin de vie, que de jeter de l’huile sur le feu incandescent des tensions cultuelles.
 
Les armes les plus redoutables contre la paix dans le monde ne sont pas les bombes larguées, ou le feu des chars, missiles et mitrailleuses. C’est davantage les campagnes et propos haineux, parfois ostensibles, parfois simulés ou dissimulés, destinés à opposer les chrétiens, les juifs et les musulmans.
 
Leurs conséquences dans le temps sont pires que les effets d’une guerre ponctuelle : ce sont les véritables armes de destruction massive de notre temps, susceptibles de provoquer un chaos généralisé pendant des décennies, voir des siècles.
 
Une personnalité incompétente pour dicter la morale religieuse.
 
D’après Brigitte Bardot, si elle vous choque, c’est que vous êtes simples d’esprit, des médiocres ou des sectaires. Il n’empêche que tout musulman, tout juif, peut se demander quelle est sa légitimité pour exiger qu’on réinvente ou réécrive le Coran ou la Torah (Juste pour son cadeau d’anniversaire)? Son statut d'ex icône du cinéma français ou d’ambassadrice de la cause animale à travers le monde ne lui confère aucun droit pour imposer aux musulmans et aux juifs la manière d’exercer leur culte. Et même si les musulmans voulaient réécrire le Coran (hypothèse impossible), ils ne demanderaient certainement pas son avis à une femme dont la nudité exhibée fait partie de son actif de célébrité ; qui a fait l’objet d’une plainte pour incitation à la haine raciale et a été plusieurs fois condamnée pour propos haineux et racistes ; qui est accusée d’être proche de la famille Le Pen et qui, dans son livre « Un cri dans le silence», dénonce l’islamisation de la France comme certains cadres du Front National ; qui estime que Marine Le Pen est la Jeanne d’Arc du 21ème siècle qui pourra sauver la France.
 
Tout cela ne témoigne-t-il pas de l’ignorance d’une bourgeoise d’un chic arrondissement de Paris, retranchée à Saint-Tropez, qui ne connait rien de l’Islam et qui souhaite redorer le blason de sa vie en s’attaquant à la foi des musulmans? Avec 30 ans d’acharnement improductif contre une pratique rituelle des musulmans et des juifs, Brigitte Bardot estime qu’elle aura raté sa vie si la France ne lui fait pas le cadeau d’interdire l’abattage religieux. L’avenir nous dira si c’est elle qui aura raté sa vie, ou au contraire les musulmans et les juifs de France qui auront raté leur foi.
 
Musulmans de France, profitez bien de la fête de l’Aïd El Kebir qui arrive. Peut-être que c’est l’une des dernières que vous aurez à célébrer comme le veut votre culte, avant que Marine Le Pen et amis ne débarquent à l’Elysée.
 
Aliou TALL,
Président du Réseau Africain de Défense des Usagers, des Consommateurs et du Citoyen (RADUCC)
Email : raducc@hotmail.fr



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 23:59 Voilà pourquoi les États-Unis soutiennent Israël