Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Commémoration du 59ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : les Burkinabè de France appellent à l’union nationale


- 27 Décembre 2019 modifié le 1 Janvier 1970


Ambassade du Burkina Faso à Paris

Les Burkinabè de France, à l’initiative de Délégués au Conseil Supérieur des Burkinabè de l’Extérieur (CSBE), se sont retrouvés le samedi 14 décembre 2019 à l’ambassade du Burkina à Paris pour célébrer la fête de l’indépendance du Burkina Faso. « Regards croisés sur le Burkina Faso : Le Faso d’hier, d’aujourd’hui et demain », c’est autour de cette problématique que les compatriotes se sont retrouvés pour réfléchir sur l’avenir de leur pays.

Les grèves qui affectent les transports en commun français n’ont pas entamé la détermination des Burkinabè de se retrouver dans leur représentation diplomatique pour commémorer le 59ème anniversaire de l’accession de leur pays à la souveraineté nationale et internationale. La salle des fêtes de l’ambassade a eu du mal à contenir les participants qui ont répondu favorablement à l’appel de Délégués CSBE. La cérémonie a commencé par le Ditanyè. Comme un seul homme, ils ont chanté l’hymne national pour marquer leur appartenance à la mère patrie. Ils ont aussi observé une minute de silence à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme dans notre pays.

La célébration de la fête du 11 décembre dans le recueillement et la réflexion s’est voulue pour, la diaspora de France, une réponse à l’appel à « la mobilisation générale de tous les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur pour combattre le terrorisme » lancé par Président du Faso dans son Message à la Nation, le 7 novembre 2019, suite à l’attaque terroriste de Boungou.

Ce 14 décembre 2019, il s’est agît de développer les valeurs patriotiques qui cimentent le socle de notre vivre-ensemble à travers des communications, avec comme point commun, l’union sacrée de toutes les filles et tous les fils du Burkina Faso pour combattre les forces du mal et défendre le pays. Pour ce faire, les participants ont réaffirmé leur « détermination sans faille à soutenir le vaillant et noble combat de nos Forces de Défense et de Sécurité contre le terrorisme », s’inscrivant en droite ligne des propos de Président du Faso dans son message à la Nation le 10 décembre dernier : « …. les Voltaïques, puis les Burkinabè ont su forger progressivement, dans la douleur, la sueur et le sang, les fondements d’une communauté de destin, d’une Nation digne, fière et respectée, plurielle et unie ».

L’Ambassadeur du Burkina Faso en France, Alain Francis Gustave Ilboudo, s’est, tout d’abord, félicité de la mobilisation et de l’engagement de ses compatriotes. Il a ensuite félicité les Délégués CSBE pour leur « bonne inspiration » de saisir l’occasion symbolique de la célébration de la fête nationale pour une « introspection en vue de nous projeter sur l’avenir ». En effet, à partir du thème général, les conférenciers du jour ont axé leurs communications sur deux sous-thèmes: « Processus démocratique pour une souveraineté réelle » analysé par Monsieur Didier Ouédraogo et « De notre histoire pour l’avenir de la Patrie », un sujet développé par Monsieur Élisée Coulibaly.

Rappelant le thème de la commémoration du 59ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : « Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l’État-Nation », l’Ambassadeur a adressé ses remerciements aux communicateurs du jour pour leurs « brillantes communications » qui, selon lui, vont « nourrir la réflexion, individuelle et collective ».

Par ailleurs, le Chef de la mission diplomatique du Burkina Faso en France a rappelé d’autres défis évoqués par le Chef de l’État dans son message du 10 décembre 2019, à savoir « Consolider le socle de notre vivre-ensemble et de notre avenir commun » et « bannir à jamais la stigmatisation de l’autre » qui sont une quête permanente pour assurer l’unité nationale.

Les Burkinabè de l’extérieur, notamment ceux de la France, entendent jouer leur partition dans cette quête de l’unité nationale et ils l’ont réaffirmé de manière forte : « Ensemble, nous trouverons les solutions pour hisser les contributions de la diaspora burkinabè de France à la hauteur des enjeux. Ensemble, debout pour le Faso Un et Indivisible » a été le leitmotiv de l’initiative.

Des représentants des diasporas de pays amis en France (Côte d’Ivoire, Niger, Mali, Sénégal et Togo,) sont venus apporter leur soutien à leurs frères burkinabè.

Distribué par APO Group pour Ambassade du Burkina Faso à Paris.

Source : https://www.africa-newsroom.com/press/commemoratio...