Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Commémoration : la France et le Congo rendent hommage à Félix Eboué


Alwihda Info | Par Jonas Mvouanzi - 2 Mars 2020

La cérémonie en hommage à Félix Eboué,qui a eu lieu, le 28 février 2020, au pied de la stèle érigée en sa mémoire, au niveau de la façade arrière du stade éponyme a été placée sous l’autorité de l’ambassadeur de France, François Barateau et du ministre de la Défense, Charles Richard Mondjo.


La stèle de Felix Eboué
La stèle de Felix Eboué
La France et le Congo, liés par l’histoire et les événements rendent hommage à Félix Eboué, en guise de témoignage « de la reconnaissance des deux pays pour l’action du visionnaire humaniste qu’était le gouverneur général de l’Afrique équatoriale française », a fait savoir François Barateau, à la presse, avant d’ajouter que : « 2020 sera une grande année de mémoire partagée entre le Congo et la France autour des personnalités comme Charles De Gaulle et Félix Eboué, une personne centrale de cette histoire partagée entre la France et le Congo. Pour la République française, Félix Eboué est un exemple d’ascension sociale, malgré toutes les adversités »

Bien avant le dépôt de la gerbe de fleurs, Clément Ittelet, attaché politique à l’ambassade de France au Congo, a salué la mémoire de celui qui a été le gouverneur de l’Afrique Equatoriale française, Félix Eboué. « Dans l’adversité la plus grande et dans l’accablement de la défaite de juin 1940, Félix Eboué fut de ceux qui surent reconnaître ce à quoi tenait véritablement la France et qui virent dans la poursuite de la lutte la seule voie à même de garantir son salut, la perpétuation de ses valeurs et le rétablissement de la paix mondiale », pouvait-il se souvenir.

Cette cérémonie d’hommage à Félix Eboué a témoigné de la reconnaissance des deux pays pour l’action du visionnaire humaniste, qu’était le gouverneur général de l’Afrique Equatoriale française.

Pour la petite histoire, Félix Eboué est né le 26 décembre 1884 à Cayenne (Guyane française). Devant la menace d’un conflit mondial, il est nommé gouverneur du Tchad avec pour mission d’assurer la protection de la voie stratégique vers le Congo. Dès le 18 juin 1940, Félix Eboué se déclare parmi les premiers partisans du général de Gaulle dont il entend l’Appel à la radio.