Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo/NTIC : le comité de pilotage du Projet CAB-BAD a dressé le bilan de ses activités


Alwihda Info | Par Wilguette EZNEZ - 1 Février 2018 modifié le 1 Février 2018 - 14:20

Le comité de pilotage du Projet CAB dorsale à fibre optique d’Afrique centrale dans sa composante Congo, financé par la Banque Africaine de Développement (BAD) s’est réuni ce 31 janvier 2018 à Brazzaville pour examiner des questions techniques, administratives et financières.


Cette réunion, qui est un rendez-vous annuel, s’est tenue sous les auspices de Franck Siolo, Directeur de cabinet du ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, a été un moment d’échanges et de mis au point pour l’année écoulée et d’en faire une projection pour l’année 2018.

Au cours de leur huis clos, les membres du comité de pilotage du Projet dorsale à fibre optique d’Afrique centrale composante Congo ont au préalable suivi la synthèse faite par M. Yvon Didier Miehakanda, coordonnateur du Projet CAB, sur les activités menées durant l’année écoulée. Après un débat fructueux entre les membres du comité de pilotage ont adopté le Rapport d’activité CAB-BAD exercice 2017. S’en est suivi l’adoption d’autres documents tels que le Plan de passation de marchés (PPM) 2018 ; le Plan de travail et le budget annuel 2018.

Cette deuxième phase consiste l’interconnexion du Congo avec la République centrafricaine et le Cameroun en fibre optique. A en croire le coordonnateur du projet CAB, Yvon Didier Miehakanda, « toutes les activités financées à 100% par la Banque Africaine de Développement dont deux sont les plus importantes, notamment le lancement des travaux de mise en œuvre des infrastructures en fibre optique et l’étude de faisabilité pour la mise en place d’un pôle de technologie (technopole Datacenter).

Activités à venir

Selon le coordonnateur du projet CAB, au nombre des activités à réaliser cette année 2018, figurent la « fin presque des études concernant les interconnexions entre le Congo, le Cameroun et la RCA ; les appels d’offres devraient être lancés dans les semaines à venir d’ici le mois de mars pour le recrutement des constructeurs et des fournisseurs d’équipements pour ces réseaux. La mise en place des services I-postes avec la Société des Postes et Epargne du Congo (Sopeco) ; la construction et équipement moderne d’une salle informatique en donnant du matériel à l’Université Marien Ngouabi ; des renforts pour l’Institut des Jeunes Sourds et l’Institut national des aveugles du Congo. »

« Nous avons fait un budget qui correspond à la totalité des activités que nous voulons faire cette année. Cependant, au regard la de situation économique du pays, il est possible que le plan soit amendé en cours d’année » ; a déclaré Yvon Didier Miehakanda. A noter que le budget 2018 s‘élève à hauteur de 5 milliards FCFA car le plus grand travail se ferra en 2019.
Objectifs du projets CAB-BAD.

Cette 2ème phase avec le financement de la Banque Africaine de Développement (BAD) appelé le Projet dorsale à fibre optique composante Congo a pour objectif :

- Primo, de contribuer à la diversification de l’économie congolaise grâce à l’augmentation sensible des recettes fiscales et al réduction considérable du coût des transactions économiques et sociales.

- Secundo, le désenclavement numérique des zones rurales couplé avec l’intégration régionale par l’entremise d’une infrastructure à fibre optique d’accès aux pays limitrophes (Cameroun et RCA), ce qui va soulager les populations en matière d’internet et la création d’opportunités d’emplois pour des jeunes.

Parmi les participants qui ont pris part à cette réunion, l’on a noté la présence de Yves Ickonga, Conseiller du président de la République, chef du département des télécommunications et du numérique. Rappelons que ce projet dorsale à fibre optique composante Congo (CAB-BAD) à été lancé en janvier 2017 et prend fin en 2021.