Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo : la CNTR dotée désormais d'un cadre juridique


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 16 Juillet 2021

La commission nationale de transparence et de responsabilité dans la gestion des finances publiques (CNTR) dispose désormais des textes fondamentaux devant régir son fonctionnement . Ces documents ont été adoptés au cours de la session inaugurale tenue, le 15 juillet 2021, à Brazzaville.


Le présidium du CNTR, au cours de la session inaugurale.
Le présidium du CNTR, au cours de la session inaugurale.
Au cours de cette session inaugurale qui a duré dix jours , les membres de la Commission nationale de transparence et de responsabilité dans la gestion des finances publiques se sont repartis en trois sous-commissions qui ont planché respectivement sur huit projets .La sous-commission n°1 présidée par Pierre Ngaka, assisté par André Kamba et Sylvain Elenga, respectivement vice-président et rapporteur, s'est intéressée sur le projet d’organigramme, de règlement intérieur et de logo.

S'agissant du projet de plan de mobilisation des ressources complémentaires ; du projet du budget 2021, du règlement financier,le travail a été assuré par la sous-commission n°2, présidée par Victor Loumouamou assisté de Athanase Ngassaki et de Paul Joseph Kampakol Obana occupant respectivement les fonctions de vice-président et celles de rapporteur.

La sous-commission n°3 présidée par Samuel Nsikabaka et secondée par Alain Rodrigue Yilali , pour sa part, a jeté son dévolu sur le projet de plan d’actions annuel 2021 ainsi que le plan de lancement et de la mise en œuvre des activités de la CNTR.

Selon l’organigramme adopté, la CNTR sera composée d’un président, d’un vice-président et d'un rapporteur-trésorier. A cela s'ajoutent quatre sous-commissions, à savoir, la sous-commission technique chargée de suivi des activités de l’administration centrale ; la sous-commission technique chargée du suivi des entités mettant en œuvre différentes conventions ; la sous-commission technique chargée du suivi des institutions constitutionnelles et des établissements publics à budget autonome et enfin la sous-commission technique chargée du suivi des activités des administrations déconcentrées et décentralisées.

A noter que, le règlement intérieur porte 83 articles répartis en six titres, dix chapitres et sept sections.

Tout en recommandant à l'Etat de prévoir une augmentation de l’enveloppe budgétaire pour l’exercice budgétaire de l’année 2022, la CNTR a arrêté le budget en recettes et en dépenses, cette année, à la somme de 1.197.000.000 francs Fcfa.

Les membres de la CNTR ont, par ailleurs, subdivisé le plan d’action 2021 en cinq axes notamment l’Implantation ; la communication ; la formation ; les études et missions de terrain puis le fonctionnement de la CNTR.

Pour le président de la CNTR, Joseph Mana Fouafoua , l'heure de se mettre au travail a sonné : : « nos travaux sont terminés. Il ne reste plus qu’à s'armer d’ardeur au travail pour promouvoir au sein de notre institution, et au-delà, auprès des populations, ensemble, dans une complicité républicaine, les vertus de la transparence et de la responsabilité dans la gouvernance des finances de notre pays, encadrés par les textes en vigueur dans cette matière et par ceux que nous venons d’élaborer. Le développement harmonieux de notre pays en dépend ».







 








TRIBUNE & DEBATS

POINT DE VUE - 08/09/2021 - Olivier Noudjalbaye Dedingar, Expert technique et journaliste indépendant

Cameroun : l’enrichissement illicite préoccupe

Tchad : le dialogue national inclusif est-il nécessaire ? Tchad : le dialogue national inclusif est-il nécessaire ? 06/09/2021 - Martin Hidgé Ndouba


ANALYSE - 11/10/2021 - Martin Higdé Ndouba

Tchad : la dépravation des moeurs, un fléau qui gangrène la jeunesse

Cameroun : question sociale et devenir du pays Cameroun : question sociale et devenir du pays 11/10/2021 - Pr Armand Leka Essomba, chef de Département de Sociologie, Université de Yaoundé I.