Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Coopération : Jean-Yves Le Drian juge les relations entre Paris et Brazzaville "fluides"


Alwihda Info | Par Chiris Exaucé Marsala - 7 Juin 2018 modifié le 7 Juin 2018 - 20:09

Le ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, fait de Brazzaville la première étape de sa tournée africaine qui le conduira à N’Djamena au Tchad et à Addis-Abeba en Ethiopie. Le patron de la diplomatie française a échangé pendant près de deux heures avec le président congolais, Denis Sassou N’Guesso.


Denis Sassou N'Guesso et Jean -Yves le Drian, au cours de leurs échanges.
Denis Sassou N'Guesso et Jean -Yves le Drian, au cours de leurs échanges.
La presse congolaise attendait, de pied ferme, la sortie d’audience de Jean-Yves Le Drian. Tous animés par la soif de savoir si les affirmations de la radio française (RFI) sur le caractère « compliqué » des relations entre la France et le Congo serait confirmé par le Ministre Le Drian. Et, la question lui a été effectivement posée sans détours sur le perron de la Résidence présidentielle du Plateau.

Le patron de la diplomatie française a répondu en des termes on ne peu plus clairs : « Je suis venu rencontrer le président Denis Sassou N’Guesso parce que je le connais bien depuis longtemps et parce qu’effectivement il joue un rôle dans la région où il y a une situation tendue, singulièrement en RCA, mais aussi en Libye et en RDC avec des interrogations sur les échéances électorales. », a déclaré Jean-Yves Le Drian.

Pour lui, la France est dans son rôle : « Nous avons évoqués l’ensemble des dossiers de la région que je vais d’ailleurs évoquer aussi demain à Addis-Abeba puisque je vais rencontrer les principaux responsables de l’Union Africaine, parce que la France joue son rôle : d’abord entant que membre permanent conseil de sécurité de l’ONU et ensuite en Afrique aussi, pour mobiliser tous les moyens, afin que la paix et la sécurité puissent se maintenir et se récréer là où il y a des risques de menace. »

Le ministre français des affaires étrangères a gardé pour la fin, la réponse que tous les congolais attendaient, sur les relations entre son pays et le Congo : « Il n’y a pas des tensions entre le président Macron et le président Sassou N’Guesso. Ils se sont vus à Paris, il y a quelques jours et se reverront à Nouakchott (Mauritanie) dans quelques jours. Bref, les relations sont très fluides ».

Mais, concernés eux aussi par la situation en RDC évoquée par les deux hommes d’Etat, les journalistes congolais n’ont pas manqué de poser la question à Jean-Yves Le Drian. Le patron du Quai d’Orsay a reprécisé la position de son pays. « En ce qui concerne la RDC, il y a des accords de la saint-sylvestre. La France estime que ces accords doivent être respectés. Je constate que c’est aussi la position du président Macron et celle du président Sassou N’Guesso », a conclu Jean-Yves Le Drian.

Au terme de ces déclarations officielles, faudrait-il croire à la Radio dont les racines se trouvent au Quai d’Orsay ou au patron du Quai d’Orsay, sur la nature des relations actuelles entre le Congo et la France ?