Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Coopération : La Banque mondiale promet son appui au redressement économique du Congo


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 13 Avril 2018 modifié le 13 Avril 2018 - 18:51

L’administrateur pour le Congo auprès de la Banque mondiale s’est entretenu avec le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, le 12 avril 2018, à Brazzaville. A sortie d’audience, Seydou Bouda a affirmé que « le programme qui se fait sous le leadership du FMI va engager également la Banque mondiale qui contribuera aux financements des besoins du programme… ».


Banque mondiale. Crédits photo : DR
Banque mondiale. Crédits photo : DR
L’échange entre le Président Denis Sassou N’Guesso et l’administrateur de la Banque mondiale pour le Congo, Seydou Bouda a porté sur le partenariat entre le Congo et la Banque mondiale. Les deux personnalités ont fait le tour d’horizon de la coopération entre le Congo et l’entité financière mondiale. Représentant du Congo au Conseil d’administration de la Banque mondiale, Seydou Bouda en a profité pour rendre compte à son hôte de sa mission d’administrateur.

Faisant le point à la presse de ses entretiens avec le chef de l’Etat congolais, l’administrateur pour le Congo auprès de la Banque mondiale a déclaré qu’ils ont passé en revue «l’ensemble des préoccupations du Congo dans son partenariat avec la Banque mondiale ». « Nous avons regardé les projets et leurs difficultés de financement, tel le projet Sounga, le Fonds bleu », a-t-il poursuivi, avant d’ajouter : « Nous avons aussi parlé des difficultés de l’économie congolaise en ce moment et des discussions pour aboutir à un programme soutenu par le Fond monétaire international et la Banque mondiale ainsi que l’ensemble des autres partenaires techniques et financiers du Congo ».

Seydou Bouda a fait savoir que le président Sassou N'Guesso l’a rassuré de la volonté de l’Etat congolais à s’accorder avec le FMI sur un programme, en tant que solution pour permettre au Congo de redynamiser son économie. En ces temps où les pays pétroliers vivent une crise due à la baisse du prix du baril de pétrole, la Banque mondiale va s’aligner aux côtés du FMI en ce sens pour aider le Congo, a renchéri le fonctionnaire de la Banque mondiale. Pour lui, son institution qui « fait partie des partenaires du Congo […] contribuera aux financements des besoins du programme, soit sous forme d’appui budgétaire, soit sous forme d’appui projet ou encore d’assistance technique ».

Pour parvenir à la diversification de l’économie congolaise, la Banque mondiale sera partie prenante du financement de ces programmes, liés à l’agriculture, aux zones économiques et spéciales, au secteur minier, ou des ressources naturelles, a poursuivi Seydou Bouda. Il a également assuré que la Banque mondiale va aussi soutenir, de manière multiforme, l’initiative Fonds bleu pour le Bassin du Congo, pour que ce projet à portée planétaire concourt à la sauvegarde du patrimoine mondial.

Selon Seydou Bouda, le chef de l’Etat lui a expliqué « le rationnel du Fonds bleu qui est sa contribution à lui pour sauvegarder le patrimoine mondial qu’est le Bassin du Congo. L’eau est la source de toute vie et le Bassin du Congo en a énormément et c’est grâce à cette ressource. Le Bassin du Congo abrite plus de 220 millions d’hectares de forêts ; il est le deuxième poumon de la planète après l’Amazonie. Donc, c’est un bien public mondial qu’il faut sauvegarder et son combat est de faire en sorte que la communauté internationale prenne que le Bassin du Congo est réellement un trésor public et qu’il faut permettre aux populations vivant dans ce bassin d’en tirer avantage et de le protéger », a conclu le fonctionnaire de la Banque mondiale.