Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Coopération : l'axe Brazzaville-Moscou se renforce


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 20 Mai 2019 modifié le 20 Mai 2019 - 15:28

Le chef de l’Etat congolais, a quitté Brazzaville, ce lundi 20 mai 2019, en matinée, pour Moscou. Dans la capitale russe, Denis Sassou-N’Guesso entame une visite officielle de quatre jours pleine d’enjeux, à l’heure où le pays s’achemine vers la conclusion d’un programme avec le FMI.


Départ de Sassou N'Guesso pour la Russie.
Départ de Sassou N'Guesso pour la Russie.
Russie est un partenaire historique pour le Congo. La coopération entre les deux pays est marquée par des œuvres de développement dans divers domaines. La visite officielle qu’effectue le président de la République, Denis Sassou-N’Guesso à Moscou s’inscrit ainsi dans le cadre du renforcement de cette coopération, vieille de plus de 55 ans, mais à laquelle le temps n’a apporté aucune ride.

L’agenda de travail de Denis Sassou-N’Guesso annonce une intense activité diplomatique, politique et scientifique. En effet, le chef de l’Etat congolais s’adressera à la Douma (Parlement russe), au lendemain de son arrivée à Moscou, le 22 mai 2019. Il ne manquera pas de rencontrer les hommes d’affaires russes à qui, il présentera les opportunités d’investissement que regorge le Congo, en vue de les inciter à choisir le Congo comme destination d’affaires.

En hommage aux soldats soviétiques tués durant la grande guerre patriotique (1941-1945), le jour suivant, Denis Sassou-N’Guesso déposera une gerbe de fleurs sur la tombe du soldat inconnu, situé sous les murs du Kremlin. Le tête à tête au Kremlin, entre Denis Sassou-N’Guesso et son homologue russe, Vladimir Poutine suivra cet hommage.

Les deux chefs d’Etat pourront échanger sur les questions d’intérêts communs, notamment les perspectives économiques entre les deux nations. Cette rencontre de haut niveau entre les dirigeants des deux pays sera suivie d’une réunion élargie des deux délégations. Le premier sommet Russie-Afrique, prévu pour automne 2019 ne manquerait sans doute pas au menu des entretiens entre Denis Sassou-N’Guesso et Vladimir Poutine. Bien d’autres questions relatives au raffermissement des liens d’amitié entre les deux peuples pourraient retenir l’attention des deux hommes d’Etat.

A l’issue de cette séance de travail, le Congo et la Russie pourraient signer plusieurs accords de coopération. On peut penser que le projet de gazoduc entre Pointe-Noire et Ouesso via Oyo pourrait figurer au cœur de ces accords. En effet, la mise en œuvre de ce projet permettra au Congo d’assurer la disponibilité des produits pétroliers sur le territoire national, en mettant en même temps un terme à leur convoyage, à travers certains pays comme la République Démocratique du Congo.

Avant de clore son séjour de travail à Moscou, le président Denis Sassou-N’Guesso sera l’hôte des universitaires, à travers un institut russe qui lui fait honneur, en lui décernant une distinction honorifique de la dignité russe.

En rappel, les échanges entre les deux pays sont passés de 3 milliards de dollars en 2011 à 11,5 milliards de dollars en 2014. La Russie a formé plusieurs cadres congolais dont les militaires et des policiers qui continuent d’ailleurs à bénéficier de la formation russe. Plus 3 000 jeunes Congolais apprennent le russe, notamment, grâce au centre culturel russe de Brazzaville. C’est dire combien la coopération entre Brazzaville et Moscou est excellente.