Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Coopération : le président élu de la Guinée Bissau en visite à Brazzaville


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 5 Janvier 2020

Remercier le président Denis Sassou-N’Guesso après son élection est la moindre des choses qu’il pouvait faire. C’est du moins ce qu’a déclaré Umaro Sissoco Emballo, ce 04 janvier 2020, à Brazzaville au terme d’un tête à tête avec son homologue congolais, Denis Sassou-N’Guesso à la résidence présidentielle du plateau. Le président élu de Guinée Bissau est arrivé à Brazzaville, le samedi 04 janvier en fin d’après-midi.


Denis Sassou-N’Guesso et Umaro Sissoco Emballo.
Denis Sassou-N’Guesso et Umaro Sissoco Emballo.
Le candidat du Mouvement pour l'Alternative Démocratique (MADEM), Umaro Sissoco Embalo, proclamé vainqueur au deuxième tour de l’élection présidentielle du 29 décembre dernier, avec 53,55% des voix devant son rival, Domingos Simões Pereira (46,45% de voix), a entamé une tournée dans quelques pays africains depuis le 03 janvier 2020, avant de prendre officiellement ses fonctions à la tête de son pays.

Après le Sénégal voisin, Umaro Sissoco Embalo a choisi Brazzaville, comme deuxième étape de cette tournée, pour exprimer sa gratitude au chef de l’Etat congolais, Denis Sassou-N’Guesso. Au terme du tête à tête avec son homologue congolais, le président élu de Guinée Bissau a expliqué à la presse, les raisons du choix de Brazzaville : « C’est la moindre des choses que de venir m’incliner devant mon père pour prendre les bénédictions et, surtout, ses conseils », a déclaré Umaro Sissoco Embalo, avant d’ajouter que « le président Sassou est parmi les chefs d’Etat les plus respectés et les plus écoutés en Afrique ».

Mais, au-delà, le nouveau président bissau-guinéen tenait aussi à remercier Denis Sassou-N’Guesso qu’il considère comme son père adoptif, ainsi que le peuple congolais pour leur soutien multiforme.

Le nouvel élu de Guinée Bissau qui se présente comme le symbole de l’unité de son pays, qu’il entend gouverner avec tout le monde. Aujourd’hui, a-t-il déclaré, tous Bissau-guinéens, notamment les jeunes, attendent quelque chose de moi. « Je les assure, j’ai pris l’engagement de faire un gouvernement d’union nationale où tout le monde sera représenté », a poursuivi Umaro Sissoco Embalo pour qui, « c’est comme cela que l’on peut développer un pays ».

Selon lui, tout le monde est fatigué des crises à répétition en Guinée Bissau. « Maintenant ça suffit », a-t-il martelé. Et de conclure : « j’incarne cet espoir ».

Outre le sceau de remerciements que revêt cette tournée africaine qui intervient avant la prise de fonctions officielles du président élu, il a également été question du renforcement des relations bilatérales entre le Congo et la Guinée Bissau.

Agé de près de 48 ans, titulaire d'une licence en relations internationales, Umaro Sissoco Embaló a été premier ministre du président sortant, José Mário Vaz de 2016 à janvier 2018.