Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Coronavirus : les étudiants tchadiens de Chine rassurent et demandent du soutien


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 6 Février 2020


Des écrans de surveillance pour vérifier la température corporelle des voyageurs, à Wuhan, en Chine, le 21 janvier 2020. © Photo reprise via Reuters
Des écrans de surveillance pour vérifier la température corporelle des voyageurs, à Wuhan, en Chine, le 21 janvier 2020. © Photo reprise via Reuters
Le président de l'association des étudiants et stagiaires tchadiens en Chine (AESTC), Hamit Abdramane Abdoulaye, a indiqué jeudi, dans un communiqué parvenu à Alwihda Info, que sur les 410 étudiants et stagiaires actuellement sur le territoire chinois, personne n’a été contaminé par le virus corona, y compris les 35 compatriotes se trouvant dans la ville de Wuhan.

Ils ont adressé leurs remerciements à l’Ambassade du Tchad en République Populaire de Chine, pour avoir répondu favorablement à leur demande d’aide financière, en octroyant une somme de 30000 RMB aux tchadiens de Wuhan.

L'AESTC adresse également ses sincères remerciements aux autorités chinoises pour leur sacrifice à l’égard de tous les étudiants internationaux.

"Nous tenons à vous dire que les informations officielles concernant le virus sont exactes. Pour des raisons de transparence, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en collaboration avec le gouvernement chinois actualisent les informations en temps réel, basées sur le recensement des cas. Nous vous rassurons que des mesures de préventions ont été prises jusqu’à présent. On dénombre à ce jour 28129 cas confirmés. En dehors de la Chine, il y a au total 218 cas dans 23 pays. Face à ces chiffres, nous pouvons affirmer avec certitude que l’efficacité de la quarantaine mise en œuvre continue de faire ses preuves", a souligné Hamit Abdramane Abdoulaye.

Selon lui, dans les différentes villes et Universités, des précautions ont été prises. "Chaque jour, nos constantes vitales sont contrôlées et des masques ont été distribués. Nous sommes isolés temporairement dans nos appartements pour éviter toute contamination", a-t-il précisé.

Il a ajouté que "à cause du confinement, les informations concernant les faits réels sur le terrain sont biaisées. Des fausses informations et rumeurs circulant sur internet rendent difficile toute tentative d’éclaircissement de la situation, provoquant ainsi une panique générale. De ce fait, pour éviter d’aggraver la panique, le stress et la peur dus aux rumeurs des médias et réseaux sociaux, nous nous engageons à fournir à toute personne, toute organisation, et tout média de presse des informations réelles et de répondre à toutes les questions relatives à la situation des étudiants et stagiaires tchadiens actuellement en Chine."

"Bien évidemment, il sera difficile pour ceux qui ont été dominés par la panique de l’admettre, mais soyez rassurer chers parents et compatriotes, de l’assurance de notre état de santé impeccable jusqu’à présent. Et aussi, de l’effort collectif que nous consentons actuellement avec les autorités et nos compatriotes de Wuhan, qui sont piégés au cœur du foyer de cette pandémie, à trouver des solutions concrètes pour remédier à cette situation", poursuit le communiqué.

"Cette situation déplorable nous plonge tous dans le désarroi"

"Dignes fils et filles du Tchad, nous n’ignorons pas les manquements de notre pays. Les structures sanitaires pouvant palier aux fléaux comme le coronavirus sont inexistantes au Tchad. Ceci est donc une interpellation directe, amenant ainsi nos autorités compétentes à prendre leur responsabilité quant au bien-être de leurs citoyens. Nous avions songé au rapatriement de nos frères et sœurs de Wuhan mais n’avions aucune idée de comment ils seraient pris en charge une fois arrivés au pays", explique Hamit Abdramane Abdoulaye.

Il estime que "cette situation déplorable nous plonge tous dans le désarroi. Nous restons sereins et gardons le moral haut. Nous respectons scrupuleusement les instructions données par les autorités chinoises pour notre sécurité. Cependant, nous sollicitons ardemment le soutien du gouvernement tchadien en moyen de subsistances vu la hausse des prix des denrées et de trouver conjointement avec le gouvernement chinois, une solution pour nos compatriotes de Wuhan."