Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Côte d'Ivoire : 9 mesures stratégiques du gouvernement contre la cherté de vie


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 5 Mars 2022


Après avoir rencontré les représentants des consommateurs, les acteurs des marchés vivriers et les transporteurs, le gouvernement ivoirien a annoncé le 4 mars des mesures fortes pour endiguer un phénomène complexe, conséquence d’une inflation mondiale post-Covid et de la hausse généralisée des prix du pétrole, mais aussi lié à des facteurs locaux, parfois spéculatifs, qu’il convient de stopper.

Ainsi, pour protéger le pouvoir d’achat des Ivoiriennes et des Ivoiriens, le gouvernement a décidé de 9 mesures stratégiques :
- Une subvention partielle et temporaire des produits pétroliers, notamment le gasoil ;
- Le plafonnement pour 3 mois des prix de l’huile de palme raffinée, du sucre, du lait, du riz, de la tomate concentrée, de la viande de bœuf et des pâtes alimentaires ;
- L’élargissement de la liste des produits de grande consommation et services, dont les prix sont réglementés ;
- Un devoir d'information et de concertation avec les pouvoirs publics, avant toute augmentation de prix des denrées de grande consommation pendant 6 mois ;
- La mise en place d’une demande d’autorisation des exportations de produits vivriers de grande consommation, notamment la banane plantain, le manioc, l’igname, le riz local… afin de garantir le bon approvisionnement des marchés intérieurs ;
- Un appui financier aux acteurs du vivrier, afin de faciliter l’approvisionnement des marchés ;
- Le démantèlement immédiat des barrages routiers illégaux et l’information des acteurs économiques et des populations sur les barrages réguliers des forces de sécurité ;
- L’intensification de la communication, en vue d’informer les consommateurs sur les prix pratiqués, leur évolution et la disponibilité des produits ;
- Le renforcement de la surveillance sur l’affichage et les prix des produits réglementés ;

Avec l’ensemble des acteurs et les consommateurs, le gouvernement indique qu'il maintiendra une posture constante d’écoute, de dialogue et de co-construction des solutions.