Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Côte d’Ivoire : Fin du programme d’appui de l’Usaid sur la facilitation des échanges commerciaux


Alwihda Info | Par Narcisse Yao - 28 Septembre 2018 modifié le 28 Septembre 2018 - 22:34


Côte d’Ivoire : Fin du programme d’appui de l’Usaid sur la facilitation des échanges commerciaux.
Côte d’Ivoire : Fin du programme d’appui de l’Usaid sur la facilitation des échanges commerciaux.
La mise en œuvre par la Côte d’Ivoire, de l’Accord sur la facilitation des échanges (Afe) de l’Organisation mondiale du commerce (Omc), bénéficie depuis septembre 2016, d’un programme d’appui technique de l’Agence américaine pour le développement international (Usaid).

Ledit programme exécuté, à travers le projet Leadership for public financial management II (Lpfm II) et conduit par le cabinet Nathan Associates a pris fin ce vendredi 28 septembre, au terme d’un atelier de clôture, à l’hôtel Novotel d’Abidjan-Plateau.

A cette occasion, le directeur de cabinet adjoint, Hamed Diomandé, représentant le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Pme, Souleymane Diarrassouba, a souligné que la mise en œuvre intégrale de l’Afe serait très bénéfique pour la Côte d’Ivoire. En ce sens qu’elle pourrait réduire les coûts du commerce de 14,3% en moyenne, d’après les estimations. Et accroître le commerce mondial de 1000 milliards de dollars Us par an.

Hamed Diomandé a tenu à traduire la reconnaissance du gouvernement ivoirien à l’Usaid et son partenaire Nathan Associates. Ce, pour leur assistance technique visant la facilitation du commerce et par conséquent une amélioration continue du climat des affaires.

Pour sa part, Félix Kouakou, directeur pays du projet Lpfm II, a rappelé que plusieurs activités ont été menées dans le cadre de cette assistance technique de l’Usaid, selon les besoins prioritaires de la Côte d’Ivoire en matière de facilitation des échanges commerciaux. Notamment, la discipline générale et spécifique sur les taxes et droits à l’import-export. Le statut d’Opérateurs économiques agréés (Opa), la coopération aux frontières, la liberté de transit, etc.

Toute chose qui a abouti à la mise sur pied d’un Portail web d’information commerciale (Pwic) et d’une cellule de gestion, dont le lancement s’est déroulé le 26 septembre dernier à Abidjan, a-t-il conclu.