Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Côte d’Ivoire/ Le programme transition et inclusion politique mis en œuvre par le NDI lancé


Alwihda Info | Par - 9 Février 2019 modifié le 11 Février 2019 - 09:48


Chris Fomonyoh, directeur régional Afrique de NDI (à gauche) et Katherine Brucker, la Chargée d’Affaires de l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire
Chris Fomonyoh, directeur régional Afrique de NDI (à gauche) et Katherine Brucker, la Chargée d’Affaires de l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire
Le programme transition et inclusion politique de L'Agence américaine pour le développement international (USAID), financé à hauteur 11,5 millions de dollars US (environ 5 milliards de F Cfa), pour une durée de 4 ans (2018-2022) et mis en œuvre par National Democratic Institute (NDI), à travers un consortium de 15 structures nationales et internationales a été officiellement lancé.
C’était le 8 février à Azalaï hôtel d’Abidjan-Marcory, en présence de la Secrétaire d’Etat ivoirienne chargée des Droits de l’Homme, Aimée Zebeyoux, représentant la ministre ivoirienne de Solidarité, de la cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, de présidents ou représentants de partis politiques, de représentants d’ONG et de la société civile, etc.
En procédant au lancement de ce projet, la Chargée d’Affaires de l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Katherine Brucker et le directeur régional Afrique de NDI, Chris Fomonyoh ont indiqué qu’il vise à soutenir les efforts du gouvernement ivoirien à promouvoir un dialogue politique inclusif, à encourager la participation significative des jeunes et des femmes au système politique. Puis, à renforcer la cohésion de la communauté en Côte d’Ivoire.
Le programme sera mis en œuvre dans sept régions du pays (Poro, Bagoué, Tchologo, Gbèkè, Cavally, Tonkpi, Guémon et le district d’Abidjan), à travers deux axes stratégiques. A savoir, l’appui d’une part, à la promotion de processus politiques inclusifs et pacifiques et d’autre part, à la stabilisation et à la réintégration communautaire.  
A en croire l’USAID et le NDI, la Côte d’Ivoire depuis la fin du conflit post-électoral a enregistré une croissance économique relativement forte et un environnement politique et social globalement apaisé. Cependant, malgré les efforts accomplis, le pays continue de faire face à de nombreux défis sociopolitiques et sécuritaires.

Ainsi, Katherine Brucker dira : « Les élections inclusives et apaisées en Côte d’Ivoire constituent le but commun pour lequel nous travaillons tous ». Elle s’est en outre déclaré honorée de soutenir les efforts essentiels en matière de démocratie à ce moment décisif de l’histoire de la Côte d’Ivoire, au nom de l’USAID et de l’ambassade des Etats Unis en Côte d’Ivoire.
Quant au directeur régional de NDI Afrique, il a souligné qu’à « l’instar des nations modernes dont l’œuvre de développement ne se fait pas sans difficultés, ce programme puisera dans le génie créateur des Ivoiriens et leur résilience face à toute épreuve, afin de consolider ces acquis démocratiques ».
Par ailleurs, un concours dénommé « Civil » visant à recruter un bloggeur pour administrer une page Facebook et animer une chronique de façon bi-hebdomadaire à la radio de la Paix a été lancé par Internews, une maison de communication.  
 

Journaliste, correspondant d'Alwihda Info en Côte d'Ivoire. En savoir plus sur cet auteur