Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Côte d'Ivoire: Le siège de la délégation ivoirienne du Conseil des échansons de France détruit en partie


Alwihda Info | Par Narcisse Yao - 16 Août 2017 modifié le 16 Août 2017 - 13:37

Selon l’ambassadeur pour la Côte d’Ivoire de cette confrérie qui promeut le vin de qualité de toute origine, Jean-Baptiste Koffi, dit ne pas « trouver de mots pour qualifier cette barbarie qui ne trouve aucune justification à ses yeux ». Il a ainsi dénoncé cette « agression » au cours d’une rencontre le 14 août avec la presse.


Côte d'Ivoire: Le siège de la délégation ivoirienne du Conseil des échansons de France détruit en partie
Côte d'Ivoire: Le siège de la délégation ivoirienne du Conseil des échansons de France détruit en partie
Le siège de la délégation ivoirienne du conseil des échansons de France, sis à Abidjan-Treichville Arras III, à proximité de la place Ernesto Djédjé a subit une destruction en partie, le 11 août dernier, aux environs de 9 heures.

Selon l’ambassadeur pour la Côte d’Ivoire de cette confrérie qui promeut le vin de qualité de toute origine, Jean-Baptiste Koffi, dit ne pas « trouver de mots pour qualifier cette barbarie qui ne trouve aucune justification à ses yeux ». Il a ainsi dénoncé cette « agression » au cours d’une rencontre le 14 août avec la presse.

Selon ces dires, il a souligné ne pas avoir reçu de mise en demeure ou même d’avertissement. Et d’expliquer : « la machine a fait irruption ce vendredi matin au grand dam des syndics du quartier, avec certains éléments des forces de l’ordre, pendant mon absence. Et elle a démoli certaines bâtisses, au nombre duquel, le ‘’Bistrot de la Place’’. Qui abrite le siège de la délégation ivoirienne du Conseil des échansons de France ». Pour illustrer ces propos, il a fait une présentation de plusieurs images superposées, avant et après destruction.

Jean-Baptiste Koffi a relevé que selon les informations à sa disposition, il s’agirait d’un certain Traoré Soungalo, couturier de son état, qui serait à l’origine de cette destruction. Et ce, à l’effet de récupérer des espaces attenant à son domaine, où il s’apprêterait à y bâtir un immeuble de plusieurs étages.

Ainsi, face à ce qu’il a qualifié « d’abus de pouvoir », il a annoncé saisir la justice, pour que le ou les auteurs et commanditaires de cette destruction de biens privés, soient entendus.

« Si nous voulons bâtir un Etat de droit, si nous voulons continuer d’attirer les investisseurs étrangers, de tels actes ne doivent pas rester sans suite a-t-il poursuivit en annoncer que les procédures judiciaires seront engagées contre les auteurs, coauteurs et commanditaires de cette destruction de biens privées », a-t-il déclaré.

Toutefois, il a dit suivre l’évolution de cette affaire de très près et ne pas manquer tenir régulièrement informé le siège à Paris.

Pour rappel, l’ambassade pour la Côte d’Ivoire du Conseil des échansons de France a été officiellement installée le 29 avril 2017 au cours d’une soirée somptueuse cérémonie à l’hôtel Azalaï d’Abidjan-Marcory. La Côte d’Ivoire compte à ce jour, un échanson d’honneur, deux maîtres échansons et 16 compaignons Echansons.