Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Covid-19 : "Nous devons utiliser cette crise pour faire passer l'Afrique au niveau supérieur"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 26 Mai 2020


Des présidents africains, des dirigeants internationaux et des panelistes de haut niveau ont honoré ce lundi la Journée internationale de l'Afrique, lors de la deuxième édition des UBA Africa Conversations. Malgré la pandémie de Covid-19 qui secoue le monde entier, l'évènement s'est tenu grâce au digital et à travers une diffusion en direct.

"Au-delà des défis actuels engendrés par la pandémie qui menace des centaines de milliers de vies et de moyens de subsistance, cette conférence-débat constitue une étape cruciale en vue de la reprise économique en Afrique", explique le comité d'organisation.

Parmi les intervenants : Macky Sall, Président du Sénégal, George Weah, Président du Libéria, Chris Coons, Sénateur américain et membre de la commission Des relations étrangères du Sénat, Prof. Okey Oramah, PCA d’Africa Export-Import Bank (Afreximbank), Peter Maurer, Président du Comité international de la Croix Rouge (CICR) et Amir Ben Yahmed, Président, Africa CEO Forum.

Tony O. Elumelu, PCA du Groupe United Bank for Africa (UBA) et Fondateur, Tony Elumelu Foundation a modéré l'évènement axé sur le thème : "Le renforcement de la collaboration économique : Restructuration et repositionnement en vue d’une nouvelle gouvernance africaine."

"
Nous devons utiliser cette crise pour faire passer l'Afrique au niveau supérieur"

De l'avis du diplomate allemand Achim Steiner, "la connectivité numérique pourrait être une opportunité cruciale pour connecter toutes les écoles à travers le continent."

Pour sa part, Amir Yahmed, estime que la crise sanitaire actuelle doit être vue d'un bon oeil. "Ne laissez jamais une bonne crise se perdre. Cette crise va être un super accélérateur de tendances déjà existantes", dit-il. 

Le président du Africa CEO Forum ajoute que « la pandémie est un signal d'alarme pour l'Afrique et l'Afrique a deux objectifs à atteindre après la pandémie: créer de nouveaux flux de revenus et l'autosuffisance du continent africain. »

 "Nous devons utiliser cette crise pour faire passer l'Afrique au niveau supérieur", insiste-t-il, car à ce jour, l'Afrique ne fabrique que 2% de ce qu'elle produit.