Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Crise économique et sanitaire : Denis Sassou N’Guesso appelle les Congolais à la responsabilité


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 6 Janvier 2021

La double crise, sanitaire et économique que le Congo traverse aujourd’hui appelle à la responsabilité aussi bien des dirigeants que des Congolais. C’est le sens de l’appel lancé, par le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, le 05 janvier dernier, lors de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an au couple présidentiel par les corps constitués nationaux et les forces vives de la Nation au palais des congrès, à Brazzaville.


Pierre Ngollo, porte parole des corps constitués nationaux et des forces vives de la Nation.
Pierre Ngollo, porte parole des corps constitués nationaux et des forces vives de la Nation.
Les corps constitués nationaux et les forces vives de la Nation ont emboîté le pas aux membres du corps diplomatique, en présentant leurs vœux de nouvel an au couple présidentiel. La cérémonie qui s’est déroulée au palais des congrès, s’est conformée aux dispositions de l’heure : pas de poignée de mains, distanciation physique observée, masque couvrant le nez et la bouche.

Le rôle a échu cette année au président du Sénat, Pierre Ngollo, pour porter la parole des corps constitués nationaux et les forces vives de la Nation. Outre les vœux de santé, de bonheur et de succès adressés au couple présidentiel pour l’accomplissement des hautes fonctions confiées par le peuple congolais, Pierre Ngollo a saisi l’occasion pour peindre le tableau du Congo en 2020. Tableau caractérisé par la crise économique et sanitaire, avec l’apparition de la Covid-19 dont les effets n’ont épargné aucun pays, aucun continent. Pour le président du Sénat, les voyants de la crise économique qui commençaient par donner les signaux d’espoir ont été éteints par la survenue de la crise sanitaire.

En dépit de cette double crise, Pierre Ngollo a demandé au président de la République de porter « convenablement la veste d’homme de rigueur, de Grand visionnaire, de bâtisseur infatigable, totalement engagé à porter le Congo au développement, et les Congolais au mieux-être dans la paix ».

L’année 2021, a poursuivi le président du Sénat, devrait être celle du raffermissement de la riposte enclenchée contre la pandémie de Covid-19, avec notamment le recours au vaccin pour que les Congolais jouissent de la bonne santé et soient des acteurs économiques efficaces. Il a émis le vœu que cette année soit aussi celle du transfert des crédits et de compétences aux collectivités locales, gage d’une décentralisation véritable, contribuant à l’envol du Congo vers le développement.

Prenant la parole à son tour, le président de la République a noté que « l’année 2021 recueille également, en héritage, les angoisses et les espoirs induits par la pandémie de Covid-19 qui continue de sévir dans notre pays ». L’introduction récente du vaccin anti-Covid-19 apaisera les inquiétudes planétaires générées par cette crise sanitaire, a déclaré Denis Sassou N’Guesso. Face à la crise économique et financière actuelle, le gouvernement congolais s’est engagé à maintenir en 2021, un seuil d’investissement pour l’achèvement des projets qui renforcent le maillage du territoire en infrastructures de base, a relevé Denis Sassou N’Guesso. Le chef de l’Etat a ainsi appelé à la mobilisation et l’engagement de toutes les Forces vives de la Nation et à une responsabilité collective et partagée.