Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Dépôts de brevets : les universités américaines en tête


Alwihda Info | Par Linda Wang - S.A. - 14 Juillet 2019 modifié le 14 Juillet 2019 - 09:25


Dépôts de brevets : les universités américaines en tête
Neuf universités américaines figurent au classement mondial des dix écoles ayant déposé aux États-Unis, en 2018, le plus de brevets liés aux nouvelles technologies.

Harvard, par exemple, a breveté une méthode de lutte contre la contrefaçon de monnaie, et le Massachusetts Institute of Technology (MIT), une capsule électronique que les patients avalent pour permettre aux médecins de suivre électroniquement les principaux signes vitaux.

Ce tout dernier classement international des détenteurs de brevets a été établi par la NAI, l’académie américaine des inventeurs, et l’association américaine des détenteurs de propriété intellectuelle, l’IPOA. Les chercheurs se sont fondés sur des données recueillies auprès du Bureau des brevets et des marques de commerce des États-Unis.

Ils se sont intéressés exclusivement aux brevets dits d’utilité, qui concernent la création ou l’amélioration d’un produit, d’un processus ou d’une machine – le type de brevet le plus courant aux États-Unis.

Arthur Daemmrich, directeur du Centre Lemelson pour l’étude de l’invention et de l’innovation, qui dépend de la Smithsonian Institution, note que sur les 6 833 brevets d’utilité délivrés en 2018 aux 100 premières universités du classement, plus du tiers a été attribué aux 10 premières sur la liste.

Les brevets ne sont qu’une mesure parmi d’autres de la capacité d’innovation d’un pays, explique-t-il. « Ce que les chiffres ne peuvent pas nous dire, c’est à quel point ces brevets vont être importants pour l’introduction de nouveaux produits à l’avenir, qu’il s’agisse de médicaments, d’électronique, de systèmes techniques, etc. »

Cet article a été rédigé par la pigiste Linda Wang.