Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Développement : la BAD enregistre des résultats remarquables en dépit de la pandémie


Alwihda Info | Par Afdb - 24 Novembre 2021

La Banque africaine de développement a joué un rôle essentiel dans le soutien apporté à des millions d’Africains, affectés par les conséquences de la pandémie de Covid-19 en 2020.


L’édition 2021 de la Revue annuelle sur l’efficacité du développement a été ce 23 novembre publiée par La Banque africaine de développement. En effet, on y apprend que la pandémie du Covid-19 a entraîné un doublement des déficits budgétaires et une forte augmentation de la dette, réduisant la capacité des pays africains à investir dans la relance économique.

La Banque africaine de développement a réagi rapidement, mettant en place une Facilité de réponse au Covid-19, qui a fourni 3,6 milliards de dollars américains de soutien budgétaire d’urgence aux pays. Ces fonds ont été affectés à des secteurs essentiels tels que la santé, la protection sociale et l’assistance économique, ce qui a permis de venir en aide à 12,3 millions de ménages vulnérables dans 31 pays du continent.

En Côte d’Ivoire, au Ghana et au Sénégal, par exemple, la Banque a contribué à subventionner les factures d’eau et d’électricité des ménages vulnérables. En Sierra Leone, elle a financé la formation et la protection de 11 000 agents de santé, en première ligne face à la maladie. Avec l’aide de la Banque, la capacité quotidienne de dépistage du Covid-19 en Éthiopie a quadruplé, et le Maroc a pu moderniser ses infrastructures de santé pour une meilleure prise en charge des patients.

La Revue annuelle sur l’efficacité du développement note que les micros et petites entreprises soutenues par la BAD ont généré des revenus de deux milliards de dollars en 2020, leur permettant de faire face à la pandémie. Grâce au programme « Technologies pour la transformation de l’agriculture africaine » (TAAT), le soutien de la Banque pour la sécurité alimentaire et le développement agricole a touché 11 millions d’agriculteurs dans 28 pays et permis de réduire les importations alimentaires de 814 millions de dollars sur le continent. Alors que de nombreux pays africains sont encore aux prises avec la pandémie, le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Dr Akinwumi A. Adesina, est optimiste quant au retour rapide de l’Afrique à la croissance et à la prospérité.

L’an dernier, les projets financés par la Banque ont permis de raccorder 260 000 personnes au réseau électrique. Quelque 16,4 millions de personnes ont connu des améliorations dans l’agriculture tandis que 9,2 millions d’Africains ont eu accès à de meilleurs services de transport et 8,3 millions ont bénéficié de services nouveaux ou améliorés d’eau et d’assainissement. « La Revue sur l’efficacité du développement intervient dans un contexte de pandémie mondiale et de crise économique sans précédent.

Malgré tous ces défis, la Banque a accompli des réalisations remarquables en 2020 tant au niveau opérationnel qu’institutionnel », a déclaré la première vice-présidente de l’institution, Mme Bajabulile Tshabalala. La Revue analyse également divers aspects des économies africaines et propose des réformes essentielles pour accroître les bénéfices économiques, et souligne que les produits pharmaceutiques sont l’un des secteurs offrant de nouvelles opportunités car l’Afrique importe la majorité de ce type de produits.