Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Diabète : ​bond en avant dans le traitement pour les personnes réfugiées ou pauvres en ressources


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 17 Mars 2021

Nouveau bond en avant dans le traitement du diabète pour les personnes réfugiées ou dans les pays pauvres en ressources et les environnements difficiles à atteindre.


Diabète : ​nouveau bond en avant dans le traitement pour les personnes réfugiées ou pauvres en ressources. © MSF
Diabète : ​nouveau bond en avant dans le traitement pour les personnes réfugiées ou pauvres en ressources. © MSF
Dans la volonté d’améliorer la prise en charge du diabète en environnement aux ressources limitées, une étude conjointe de Médecins Sans Frontières (MSF) et de l'Université de Genève prouve qu'une gamme d'insulines peut être stockée à des températures comprises entre 25 et 37° C pendant une période de quatre semaines. Cette étude, publiée aujourd’hui dans PLOS ONE, confirme la possibilité pour les personnes diabétiques vivant dans des conditions climatiques similaires de pouvoir utiliser l'insuline, même en l'absence d'accès à la réfrigération, et ce, pendant une période pouvant aller jusqu'à quatre semaines.

Le diabète est une maladie chronique évolutive qui peut être contrôlée par un traitement efficace. Cependant, dans de nombreux pays, les personnes atteintes de diabète ne reçoivent pas le traitement dont elles ont besoin pour rester en bonne santé et en vie. Il est honteux que seule la moitié environ des patients nécessitant de l'insuline y aient accès. L'accès à l'insuline a été largement empêché en raison des prix élevés, des conditions de stockage difficiles et des protocoles de traitement complexes.

Les recommandations strictes de stockage de l'insuline sont difficiles à suivre dans les régions tropicales et encore plus difficiles dans les contextes de conflit et d'urgence humanitaire, ce qui ajoute une charge supplémentaire pour les personnes qui gèrent leur diabète. Les recommandations pour conserver l'insuline indiquent qu’elle doit être réfrigérées jusqu'à sa date de péremption ou jusqu'à son ouverture pour utilisation. Une fois utilisée, les recommandations de stockage figurant sur l'étiquette de la plupart des insulines humaines marquent la conservation à une température inférieure à 25° C pendant 42 jours. Dans de nombreux cas, cela signifie que les personnes doivent se rendre au centre de santé pour les injections et le suivi, au moins deux fois par jour, pendant toute leur vie.

MSF travaille dans plus de 70 pays à travers le monde et dans la plupart de ces zones d’intervention, l'insuline n'est souvent pas disponible dans les structures sanitaires publiques ou les pharmacies privées. MSF s'est engagée à fournir des traitements pour prendre en charge le diabète des personnes vivant dans des contextes humanitaires et à ressources limitées, dans un certain nombre de projets (notamment en Jordanie, au Liban, en Irak, en Syrie, au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo, en Tanzanie, au Kenya, au Zimbabwe et au Bangladesh).