Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Djibouti : La dictature du régime est parfois un moyen psychologique


Alwihda Info | Par Ali Hassan Mahamoud - 26 Décembre 2015


Djibouti : La dictature du régime est parfois un moyen psychologique
Djibouti : La dictature du régime est parfois un moyen psychologique
Le régime durcit la répression psychologique

Tout les moyens sont bons , pour réprimer , toutes volontés populaires, et ses dirigeants.

Dans la nuit du 28 au 29 Août 2013, un enseignant à été assassiné en prison , il s'appelait Mohamoud Elmi Rayaleh , peut avant son décès, il a été arrêté et a été condamné à deux mois d'emprisonnements fermes, pour qu'il subit une torture psychologique et physique.


En Février 2013, les Oulémas du pays, Dr abdourahman BarKat God, cheikh Guirreh Meidal, Cheikh Abdourahman S Bachir, ont été condamné à 1 an et 6 mois, ils ont purgés leur peine, sans demander un allègement de cette condamnation sévère.

Ils ont sorti de la prison , la tête haute, grâce à Allah et au soutien du peuple djiboutien, les dirigeants, diasporas, avocat, femmes, hommes , jeunes .

Daher Ahmed Farah, subit un acharnement policier et judicieux, l'aller et le retour de la prison , des geôles de la dictatures, rendent encore plus déterminé.
Le régime croit-il, que DAF ne peut patienter et avoir une persévérance contre cet acharnement politico-judiciaire, cette torture psychologique ne peut l'empêcher de lutter.


Abdourahman Mohamed guelleh, subit en ce moment, une torture psychologique, ainsi le régime le fait croire que l'opposition et le peuple djiboutien, ne soutiennent pas leurs leaders. Nous vous soutenons TX,DAF,député said, dr hamoud.


Le président de l'USN, un sage , respectueux souffre, à l'âge qu'il devrait se reposer, pour lutter, pour que son peuple puisse retrouver la dignité perdue.


L'opposition subit, une torture constante psyco-judiciaire , il est intolérable, inadmissible de supporter toutes ces charges, dans un État qui est le leur.

La machine routinière de la torture psychologique prendra fin dans un temps non-lointain.

Un avenir radieux, prometteur nous attend au virage de 2016.

Nous voudrions tous, un État de droit, un régime qui respecte rigoureusement les droits et les libertés du peuple.

A bas la dictature
A bas l'injustice
Oui pour la démocratie
Oui pour un État de droit
Oui pour la justice
Vive la Nation Djiboutienne