Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Fermeture des frontières du Nigeria : une opportunité de développement local pour le Togo


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 6 Septembre 2019 modifié le 6 Septembre 2019 - 13:50


© DR
© DR
Le Nigeria a fermé ses frontières avec le Bénin depuis le 20 septembre 2019. Cette situation n’est pas sans répercussions sur le Togo dont les commerçants notamment ceux de tomates. Ces derniers exportaient leurs produits vers le géant de l’Afrique de l’ouest et ses 200 millions d’habitants.
Conscient de ce que la fermeture des frontières bénino - nigérianes causerait des préjudices énormes pour les producteurs de tomate, le Président Faure Gnassingbé  s’est engagé à faire racheter les paniers de tomate que ces producteurs  envisageaient exporter vers le Nigeria. Des instructions ont donc été données aux forces armées togolaises pour procéder à l’achat de ces produits.

Depuis le début des transactions, l’armée a déjà racheté aux producteurs du Bas-Mono 1374 paniers de 35 kg soit un total de 48,09 tonnes. Chez les agriculteurs des Lacs, 4410 paniers de 35 kg de tomates soit 154,35 tonnes ont été achetés. Au total donc 202,44 tonnes de tomates fraîches acquises par les hommes en uniforme.

Cette situation est source de joie chez les producteurs de tomate.

«Nous sommes contents de cette mesure prise par le Président de la République. Nous sommes fiers de lui. Il se soucie vraiment de son peuple. Les militaires sont venus déjà à deux reprises pour acheter les tomates», a fait savoir le représentant des producteurs de tomate.

Ce qui  donne davantage de joie à ces agriculteurs, c’est le prix auquel les paniers de tomate sont acquis par l’armée. En lieu et place des 700 FCFA qui constituent le prix sur le marché du fait de la crise, les forces armées paient le panier de tomate à 1500 FCFA soit plus du double du prix proposé sur le marché. Selon des sources proches des forces  armées, les paniers de tomate achetés sont destinés aux unités des différentes garnisons entre autres. Le reste sera stocké dans des conditions adéquates pour une utilisation future.

La bonne anticipation du gouvernement

Cette situation conjoncturelle vient confirmer le choix du gouvernement, conformément à l’axe 2 du Plan national de développement 2018-2022, dans ses ambitions pour le secteur agricole. C’est ainsi que le processus d’accompagnement de certains promoteurs est en cours afin qu’ils puissent installer des unités de transformation en quantité. Les premiers résultats sont d’ailleurs déjà palpables. A travers le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques, 67 millions FCFA et 37 millions FCFA ont été octroyées par une banque à deux opérateurs.

Ce financement leur permettra de renforcer leurs capacités de transformation. Ayant choisi d’agir dans une approche tenant compte des chaînes de valeur, des sociétés de distribution sont approchées pour promouvoir la distribution des tomates transformées. Un processus d’analyse se déroule d’ailleurs actuellement pour identifier les variétés de tomate pouvant être plus longtemps conservées. Cela  va favoriser l’exportation de ce produit Made in Togo.