Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Fête nationale du Cameroun : André-Magnus Ekoumou appelle la diaspora à la préservation de la paix


Alwihda Info | Par - 20 Mai 2021

A l’occasion de la célébration de la 49ème édition de la Fête nationale du 20 mai à Paris, l’ambassadeur du Cameroun France, s’est adressé à ses compatriotes de France.


A l’occasion de la célébration de la 49ème édition de la Fête nationale du 20 mai, l’ambassadeur du Cameroun France, André-Magnus Ekoumou s’est adressé à ses compatriotes. Tout en rappelant le thème de cette célébration cette année, à savoir, « Armée et Nation : ensemble pour relever les défis de la sécurité sanitaire et préserver la paix, la stabilité et la prospérité du Cameroun », le haut diplomate camerounais, dans son message à la diaspora, a toutefois rappelé que le pays fait face à la pandémie du Covid-19.

En cette circonstance, le diptyque « armée-nation » se trouve au cœur même de la doctrine militaire du Cameroun. Et loin d’être un simple slogan politique, il connait une traduction concrète sur le terrain, au travers des multiples activités de proximité menées par les forces de défense camerounaises. Cela étant, l’ambassadeur du Cameroun en France demande à la diaspora de son pays d’œuvrer intensément à la préservation de la paix, de la stabilité et de la prospérité du Cameroun. En effet, cette interpellation en direction de la diaspora, en tant que composante, s’avère stratégique pour le développement du pays.

« La défense de la patrie, la préservation de la paix si fragile, de la stabilité et de la prospérité du Cameroun, est en effet un devoir et une affaire de tous. Que l’on soit Camerounais de l’intérieur ou de l’extérieur, il appartient à chacun d’adopter des comportements qui honorent le drapeau et contribuent au rayonnement de la Nation », relève l’ambassadeur André-Magnus Ekoumou. Cette recommandation du diplomate camerounais avait toute son importance, surtout lorsqu’on sait qu’une partie de la diaspora camerounaise s’est malheureusement illustrée négativement, depuis quelques années, en alimentant un discours de haine, « allant jusqu’à financer la prise d’armes contre leur patrie et à commanditer des actes criminels pour assouvir on ne sait quels intérêts égoïstes ».
Toutefois, il ne faut pas perdre de vue qu’il y a une majorité silencieuse et active de cette diaspora qui a fait le noble choix d’apporter sa contribution à la construction du pays, ceci à travers des projets sociaux dans la santé, l’éducation et les nouvelles technologies notamment.

L’ambassadeur du Cameroun en France prône le vivre-ensemble entre les différentes composantes de sa colonie de France, dans un environnement où la communauté camerounaise apparait comme un « laboratoire à ciel ouvert de tous les enjeux et défis de la diversité du pays ». Enfin, il appelle au patriotisme, au sens de la responsabilité et à la solidarité, surtout en cette période difficile marquée par une crise sanitaire qui affecte les économies du monde, et particulièrement celle du Cameroun.