Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Forum de Beijing: Obiang Nguema exhorte les pays africains à travailler avec la Chine.


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 4 Septembre 2018 modifié le 4 Septembre 2018 - 16:12

En marge du 3ème forum de la coopération Chine-Afrique, Denis Sassou N’Guesso et Obiang Nguema Mbassogo ont eu un tête à tête à la résidence Diaoyutay. Les deux chefs d’Etat ont fait le tour d’horizon de la situation politique, économique et sociale du continent. A sa sortie d’audience, le président équato-guinéen a invité les pays africains à travailler davantage avec le pays de l’empire du milieu pour le développement de leurs états.


Sassou N'guesso et Obiang Nguema au cours de leur échange.
Sassou N'guesso et Obiang Nguema au cours de leur échange.
La chine est l’espoir du continent africain, car « c’est le pays qui transforme aujourd’hui tout le continent africain », a ainsi déclaré le président Obiang Nguema à la presse au sortir de son échange avec son homologue, Denis Sassou N’Guesso. Après avoir salué la tenue du forum de Beijing, le chef de l’Etat de la Guinée Equatoriale a affirmé que la Chine est la puissance du monde.

Obiang Nguema a recommandé aux pays africains de travailler avec la Chine pour leur développement. « Aujourd’hui, la Chine c’est notre espoir et si l’Afrique veut émerger, il faut travailler avec les pays qui nous aiment. Par exemple, les Chinois. C’est le pays qui transforme aujourd’hui tout le continent africain. La preuve, c’est ce type de forum… », a déclaré le président équato-guinéen. Pour lui « la majorité [des pays africains], quand ils viennent ici, ils savent qu’ils vont prendre quelques choses : des crédits, des donations. C’est la puissance économique du monde. Pour moi, la recommandation est que tous les pays africains doivent travailler avec la Chine », a-t-il insisté.

Moussa Faki Mahamat évoque la Libye avec Denis Sassou N’Guesso

Autre personnalité reçue par le président de la République, ce lundi 03 septembre à Beijing a été Moussa Faki Mahamat, le président de la commission de l’Union africaine. Avec Denis Sassou N’Guesso, le président de la Commission de l’Union africaine a discuté de l’agenda 2063 de l’UA, mais aussi de la situation en Libye. Le chef de l’Etat congolais, on le sait, préside le comité de haut niveau de l’UA pour la Libye.

Devant la presse, le président de la Commission de l’Union africaine a fait le point sur son etretien avec le président congolais. «Nous avons fait un tour d’horizon, notamment de l’ordre du jour du Forum de coopération Chine-Afrique. Vous savez que l’Afrique a l’Agenda 2063 et la Chine vient de lancer l’initiative la ceinture et la route. Les fonctionnaires et ministres ont travaillé sur la déclaration commune et je crois qu’il y a des convergences importantes entre ces deux documents fondamentaux ». Pour lui, « Le partenariat entre la Chine et l’Afrique est très important » et « ce sommet sera l’occasion de renforcer davantage ce partenariat au bénéfice de deux parties », a-t-il déclaré.

Les questions de paix et sécurité dans le continent et la situation sécuritaire en Libye ont figuré au menu des échanges entre Moussa Faki Mahamat et Denis Sassou N’Guesso. Sur la Libye, justement, le président de la Commission de l’UA pense que « la situation, malheureusement, se dégrade dans ce pays et nous sommes en train de travailler dans le cadre de ce comité pour lancer les initiatives pour la paix et la stabilité dans ce pays africain ».