Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

France : Ce racisme qui radicalise et nourrit le terrorisme


Alwihda Info | Par Kamal Znidar - 8 Septembre 2016

L'extrême-droite a toujours fait le bonheur des groupements terroristes de la Salafiya Djihadiya. Ce courant, qui a rendu la vie infernale aux maghrébins vivant en France, est le premier responsable de la radicalisation d'une partie des jeunes franco-maghrébins.


France : Ce racisme qui radicalise et nourrit le terrorisme
Pour les partisans de l'extrême-droite, la présence maghrébine n'était jamais la bienvenue en France. Que le maghrébin soit musulman ou non, il a été quotidiennement craché et maltraité par les adeptes de ce courant.

Aux années 60 et 70, ces vidures ont même créé des organisations terroristes qui avaient comme principal objectif : nettoyer la France de la présence maghrébine. La plus célèbre de ces organisations criminelles était le Groupe Charles-Martel créé en 1973.

Leurs attentats visaient principalement les propriétés, les entreprises et surtout les cafés des maghrébins vivant en France. De nombreux membres de la communauté franco-maghrébine ont été tués pendant ces attaques terroristes de l'extrême-droite.

Les gouvernements français ont remporté leur bataille face à ce terrorisme. Mais ils n'ont pas pu éradiquer le racisme anti-maghrébin d'une façon définitive. Ce racisme a continué de frapper fort en France rendant la vie difficile à tout ce qui est maghrébin.

Face à ce racisme très présent sur le sol français, c'est tout à fait normal qu'une partie de ses victimes développe une phobie de tout ce qui est français. C'est tout à fait normal que cette partie commence à détester la France à un point inimaginable.

En développant cette haine, ces franco-maghrébins rejettent les normes de la culture française. Ils cessent de fréquenter les clubs, les bars et les discothèques comme c'était le cas avant. Ils mettent fin à leur fréquentation des femmes en dehors du cadre mariage.

Ils commencent à se mettre en colère dès qu'ils voient une de leurs sœurs porter une jupe, un pantalon ou tout habit qui représente pour eux un symbole de la culture française et cherchent à lui imposer le hijab voire même le niqab par la force.

Ils font un changement 180°. Les idées occidentalophobes des courants de la Salafiya Djihadiya qu'ils ont toujours vu en noir, ils commencent à les voir en rose. Pareil pour leurs pensées et leurs actes terroristes.

De la sorte, ils deviennent prédisposés à rejoindre leurs groupements criminels et commettre un attentat terroriste qui va leur permettre de se venger de ce monde qui les a toujours humilié et de garantir -selon leurs nouvelles croyances- un accès direct au paradis.