Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Gabon : Le demi-frère d’Ali Bongo, le Lieutenant-colonel Frédéric Bongo radié de la Garde Républicaine


Alwihda Info | Par Peter Kum - 27 Octobre 2023


Il a été radié de l’armée pour plusieurs fautes graves.


Gabon : Le demi-frère d’Ali Bongo, le Lieutenant-colonel Frédéric Bongo radié de la Garde Républicaine
Le Président de la transition du Gabon a signé un decret le 23 octobre 2023 qui radie le demi-frère d’Ali Bongo de l’armée gabonaise. Selon ce décret, le lieutenant-colonel Fréderic Bongo Ondimba, matricule 604688T, a été radié pour plusieurs fautes graves, notamment « fautes contre l’honneur, la probité et les devoirs généraux », des « fautes contre la discipline militaire » des « fautes tendant à soustraire leurs auteurs à leur obligation militaires », et des « manquements aux règles d’exécution de services ». La décision prise conformément à l’article 168 de l’arrêté n°007/PR/2010 met fin à la carrière militaire de Frédéric Bongo.
 
À travers un communiqué publié chez nos confrères de Gabonactu, Frédéric Bongo par l’entremise de son avocat a réagi au décret le radiant de l’armée gabonaise.
 
«J’ai bien pris note de la décision du président de la transition de prononcer ma radiation de l’armée gabonaise que j’ai servie pendant 25 ans», a fait savoir à travers un communiqué rendu public par son avocat, Frédéric Bongo.
 
Le demi-frère du président gabonais déchu, qui dit s’interroger sur la motivation de cette décision touchant aussi bien sa probité que son sens du devoir, assure que les termes de son texte de radiation sont ceux des conclusions d’un conseil d’enquête datant de 2022. Ce conseil, dit-il, «ne fut qu’une mascarade initiée par des personnes aujourd’hui écrouées et sous le coup de graves accusations».
«Je me suis éloigné du Gabon ces dernières années, et j’ai moi-même sollicité d’être dégagé de mes obligations militaires pour développer des projets personnels», a-t-il fait savoir. Le Lieutenant-colonel souhaite pour ainsi dire, poursuivre «sereinement et librement», une carrière dans le secteur de la sûreté, de la sécurité et de l’intelligence : ses domaines d’expérience et d’expertise reconnus. «Pouvant enfin sortir de ma réserve, je démens fermement les ambitions de prise de pouvoir qui m’ont été attribuées par les médias suite au changement de régime intervenu au Gabon le 30 août 2023», a-t-il argué. Il souhaite ben outre, que le Gabon et les Gabonais connaissent la paix et la prospérité qu’ils méritent. Il  «espère que l’équipe dirigeante actuelle saura faire preuve de la volonté et du courage nécessaires».



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)