Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCIENCE

Kilimandjaro : Université à Dakar, Responsabilité Sociétale des Industries minières, RSE et économie informelle


Alwihda Info | Par - 11 Décembre 2012 modifié le 11 Décembre 2012 - 01:16

Le Kilimandjaro est le plus sommet d’Afrique. On peut aussi en parler comme un géant à la santé fragile. A cause du changement climatique et de la déforestation, la glace du Kilimandjaro est entrain de disparaître avec des conséquences sociales, culturelles, économiques et environnementales importantes.


logo_IARSEimages_iarse

La deuxième édition du forum international des pionniers de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et de l’économie verte inclusive en Afrique organisé le 21 et 22 novembre à Tunis par la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie et l’Institut Afrique RSE a été marqué par le lancement de Kilimandjaro (la composition du bureau ci-dessous et la liste des 100 membres ici), réseau africain d’acteurs de la RSE et du Développement Durable.

Le Kilimandjaro est le plus sommet d’Afrique. On peut aussi en parler comme un géant à la santé fragile. A cause du changement climatique et de la déforestation, la glace du Kilimandjaro est entrain de disparaître avec des conséquences sociales, culturelles, économiques et environnementales importantes. Ce volcan est aussi éteint mais n’oublions pas qu’un volcan même éteint reste toujours une menace. Les acteurs africains de la RSE devraient apporter une attention particulière au Kilimandjaro.

Avec une population très jeune, si nous ne réussissons pas le challenge d’une croissance économique inclusive avec une juste répartition des richesses le volcan social, avec les jeunes comme catalyseur, entrera en éruption. La Tunisie et l’Egypte sont là pour nous le rappeler. Cette explosion sociale risque d’être accentuée par les conséquences du changement climatique et la disparition de la biodiversité. C’est notre continent qui subit et subira le plus les chocs environnementaux.
La bonne nouvelle est que les fondamentaux économiques de notre continent laissent entrevoir de bonnes perspectives pour le futur. Ce développement ne peut qu’être durable avec la Responsabilité Sociétale des Organisations comme ADN de nos entreprises, administrations et institutions.
En attendant une expédition pour hisser le drapeau de l’économie responsable au point culminant du Kilimandjaro, nous devons gravir la montagne de la réflexion sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises dans le contexte africain. L’un des versants de cette problématique est celui de l’économie informelle qui représente une part importante du PIB du continent. Aborder cette question c’est emprunter une pente glissante.
C’est peut être la raison pour laquelle l’économie informelle n’apparaît nulle part sur les radars des organisations internationales impliquées dans la RSE. Responsabilité Sociétale des Entreprises, tremplin pour la formalisation de l’informel en Afrique était le thème d’un grand débat du forum de Tunis. Le Manifeste de Tunis sur la RSE en Afrique consacre plusieurs paragraphes à cette question.

Afin d’analyser les interactions entre l’économie informelle et la RSE, un groupe travail a été créé au sein de Kilimandjaro. Il est co-présidé par le Pr. Abdoulaye Sène de l’Université Cheick Anta Diop de Dakar et Thierry Téné de l’Institut Afrique RSE.

L’autre versant de la RSE en Afrique au cœur du débat est celui de la Responsabilité Sociétale des Industries Minières. Au fil des rapports et des prises de position des dirigeants, le constat est que les africains font grise mine. Pour redorer leur image, les entreprises minières se lancent dans les actions philanthropiques qu’elles confondent souvent à la RSE.
Certaines initiatives correspondent à une vraie demande sociale mais masquent les attentes sur les questions centrales de la responsabilité sociale, économique et environnementale du secteur minier. Afin de permettre à l’Afrique d’avoir meilleure mine, il semble urgent de déminer le terrain pour définir le cadre de la RSE des industries minières en Afrique. La troisième édition du forum international des pionniers de la RSE en Afrique consacrera toute une journée de travail à la RSE des miniers en Afrique.
Pour mieux cerner les questions centrales et les enjeux sociétaux de cette activité, Kilimandjaro met également en place un groupe de travail. Il est présidé par M. Kamal Fahmi, Directeur Développement Durable du Groupe Managem (entreprise minière marocaine).

Les deux groupes de travail remettront leurs travaux en novembre 2013 lors du prochain forum. N’hésitez pas à nous contacter pour les intégrer et participer aux travaux préparatoires de la manifestation.
Avant la fin de l’année, l’un des temps forts de 2013 sera l’organisation à Dakar au Sénégal de la Première Université Kilimandjaro. L’Institut Supérieur de Management (ISM) de Dakar servira de cadre pour l’accueil en milieu d’année de ce séminaire de formation et de valorisation des leaders africains engagés dans la RSE.
Acteurs mondiaux de la RSE, il est temps que l’Afrique occupe la place qu’elle mérite dans les discussions internationales sur la Responsabilité Sociétale où elle mettra en exergue ses valeurs et la spécificité de son contexte.
Africains, le monde de la RSE nous attend.

Thierry Téné, Co-fondateur de l’Institut Afrique RSE et Délégué Général de Kilimandjaro



Etude en cours

Cités et Gouvernements Unis Locaux d’Afrique : Elaboration d’un dossier de faisabilité sur l’implication des collectivités locales d’Afrique dans la promotion et la mise en œuvre des initiatives et actions dans le domaine de l’économie verte



Votre fil d’information quotidien sur la RSE, la croissance verte et le green business en Afrique : www.agenceecofin.com/rse



Nos prochaines interventions à l’international :

· 11 décembre - 11 janvier au Canada, Mission de préparation d’un événement international

· 13 décembre à l’Université du Québec à Montréal, Intervention sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises en Afrique auprès des étudiants de Maîtrise

· 10 janvier 2013, à la Maison du Développement Durable, Montréal, Intervention auprès des adhérents du réseau Cataléthique sur les enjeux de la RSE pour les entreprises africaines et pour les entreprises internationales en Afrique



Kilimandjaro : Réseau des Acteurs Africains de la RSE et du Développement Durable



Bureau issu de l’Assemblée Générale du 21 novembre 2012 à Tunis, Tunisie



· Président : M. Aziz Derj, Directeur du Développement Durable, des Projets Stratégiques, de l’Audit Interne et de la Gestion des Risques, COSUMAR, Maroc

· Vice-Président : Pr. Blaise Tchikaya, Membre et Ancien Président de la Commission de l'Union Africaine Pour le droit international, Ethiopie

· Vice-Président : Pr. Abdoulaye Sène, Coordonnateur de l’Unité d’Enseignement et de Recherche (UER) Ethique, Gouvernance, Responsabilité Environnementale et Gouvernance de l’Institut des Sciences et de l’Environnement de l’Université Cheick Anta Diop de Dakar. Coordonnateur du Groupe de Réflexion et d'Action sur la RSE au Sénégal

· Trésorière :Mme. Douja Gharbi, 1ère Vice Présidente et Présidente de la Commission RSE, Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie




Ne plus recevoir les informations de l'IARSE
Institut Afrique RSE
Thierry Téné: ttene@institut-afrique-rse.com



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 30 Mai 2014 - 10:41 La vie dans le monde du coma