Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

L'UA suspend le Mali jusqu'au retour de l'ordre constitutionnel


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 2 Juin 2021

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) a tenu mardi 1er juin sa 1001ème réunion sur la situation au Mali. Il a décidé de suspendre immédiatement la République du Mali de toute participation à toutes les activités de l'Union africaine, de ses organes et institutions, jusqu'à ce que l'ordre constitutionnel normal soit rétabli dans le pays.


Le président de la transition malienne, le colonel Assimi Goïta. © Palais Koulouba
Le président de la transition malienne, le colonel Assimi Goïta. © Palais Koulouba
Le CPS se dit profondément préoccupé par l'évolution de la Situation au Mali et son impact négatif sur les gains réalisés jusqu'à présent dans le processus dans le pays. Il condamne avec la plus grande fermeté et rejette totalement les coups d'État et les changements anticonstitutionnels de gouvernement sur le continent.

À travers sa résolution, le CPS exhorte vivement les militaires maliens à retourner d'urgence et sans condition dans leurs casernes et à s'abstenir de toute nouvelle ingérence dans les processus politiques au Mali. Il demande aux forces de défense et de sécurité maliennes de lever immédiatement toutes les restrictions imposées à tous les acteurs politiques, y compris l'assignation à résidence de l'ex-préside de transition Bah N'Daw et de l'ancien Premier ministre Moctar Ouane.

En plus du respect de la période de transition de 18 mois, le Conseil de paix et de sécurité exige sans ambiguïté que les dirigeants actuels du processus de transition, y compris le chef de la transition, le vice-président et le premier ministre, ne soient en aucun cas candidats à la prochaine élection présidentielle au Mali.

Le CPS appelle la communauté internationale à apporter un soutien financier au Mali afin de lui permettre de relever les graves défis macroéconomiques auxquels le pays est confronté et de veiller à ce que le plan de transition ne déraille pas.

Une mission d'évaluation sera constituée pour se rendre au Mali.