Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

L’ex-président Hissène Habré "reposera en terre sénégalaise"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 25 Août 2021


L’ancien président tchadien Hissène Habré qui est décédé ce mardi 25 août 2021 « reposera en terre sénégalaise », a annoncé mardi Fatimé Raymonde Habré par la voix de son avocat Me. François Serres.

« Nous n’avons rien demandé au gouvernement tchadien. Un jour viendra où le président Habré sera réhabilité », ajoute la veuve de l’ex-président.

Aucun hommage officiel ne sera rendu à la suite du décès de l'ancien président de la République Hissène Habré en respect aux victimes des persécutions durant son régime, a laissé entendre mardi le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Abdramane Koulamallah.

Le porte-parole du gouvernement rappelle que l'ex-dirigeant tchadien est "condamné pour des délits très importants contre les tchadiens". 

Contamination au Covid-19
 
Après avoir été contaminé au Covid-19, l’ancien président tchadien Hissène Habré (1982-1990) est finalement décédé dans un hôpital de Dakar ce 24 août 2021, au terme des soins intensifs que nécessitait son cas, à l’âge de 79 ans.

Alors qu’il était encore conscient, des médecins se sont mobilisés pour le soigner. Informé de la situation, le président sénégalais Macky Sall a immédiatement mobilisé des moyens humains pour diligenter les soins.

Il faut rappeler que l’ancien président Hissène Habré a été admis dans une formation hospitalière publique de Dakar (l'Hôpital Principal), qui dispose d'un plateau technique de qualité pour traiter des cas sévères de Covid-19.

Condoléances du président du CMT

Le président du Conseil militaire de transition, le général Mahamat Idriss Deby, a réagi ce mardi au décès de l’ancien chef de l’État tchadien Hissène Habré.

« Ayant appris ce matin, le décès brusque de l'ancien Président Hissein Habré, j’adresse mes sincères condoléances à sa famille et au peuple tchadien. À Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons », a déclaré le président du CMT.

L’avocate des victimes du régime d’Hissène Habré, Me. Jacqueline Moudeïna, a réagi mardi au décès de l’ancien président de la République au Sénégal, pays où il vivait en exil depuis sa chute en 1990.

L'avocate des victimes du régime de Habré réagit

« Paix à son âme. Quand il s'agit d’un décès, c’est un sujet de tristesse, cela ne doit pas faire croire que la lutte est au bout. Nous ne sommes pas au bout de notre lutte, la lutte continue. Nous allons observer un petit temps pour la gestion du décès de Hissène Habré mais nous reviendrons à la charge pour continuer notre lutte », a affirmé Me. Jacqueline Moudeïna à la presse.

L’avocate tchadienne a rappelé que les victimes n’ont pas été indemnisées, ni par l’Union africaine qui a pourtant constitué un fonds au profit des victimes, ni par l’État tchadien qui est condamné à verser une indemnisation aux victimes. Selon Me. Moudeïna, la justice est incomplète, ce qui ne permet pas de tourner la page.