Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

L'homme Malade: Election Presidentielle de 2016 de Djibouti


Alwihda Info | Par Gouled Omar - 18 Mai 2015 modifié le 18 Mai 2015 - 14:49


L'homme Malade: Election Presidentielle de 2016 de Djibouti
Toujours malade, Djibouti a besoin d’un nouveau traitement.

Imaginez un patient hospitalisé pendant 38 ans et que sa situation s’aggrave de jour en jour. Pire encore! Durant tout ce temps, ce patient est traité par les mêmes médecins qui n'appliquent pas le bon traitement de façon intentionnelle. Malheureusement c’est ainsi que la plupart de nos concitoyens qualifient la situation de notre pays.

Le taux de chômage atteint 60% alors que celui des jeunes (18-25 ans) est de 70%. Presque 80% de la population vivent dans la pauvreté dont 40%, dans une pauvreté absolue.

Depuis l’Independence nous avons le problème d'énergie, logement, infrastructure et de l’eau. À cela, s'est ajoutée récemment une situation qui se dégrade de plus en plus dans le domaine de l'Education et la Santé. Dans le classement de Tranparency International (principale ONG de la société civile de lutte contre la corruption), notre pays se situe au 107ème rang sur un classement de 170 pays. Ce qui veut dire qu'on est l’un des pays les plus corrompu au monde. L'Indice de Développement Humain (IDH), lui, nous place au 170ème rang sur 187 pays. Cela démontre qu'on est au bord du gouffre. D'un autre côté, on constate qu'une fine partie de privilégiés (environ 5% de la population), s'enrichissent de jour en jour.

Dans certains pays, on y trouve des districts ou communes de un million de personnes. Plus de 90% de leurs problèmes est résolu par leur maire. Par contre chez nous, avec un gouvernement de 23 ministres et leur chef, la corruption règne. On se demande ce qu'ils font avec le budget national qui ne cesse de croître énormément chaque an. Sachant que cette majorité en place (RPP et Cie) a perdu les deux dernières élections, est-elle digne encore de diriger le pays? Comment compte-t-elle convaincre un patient à l'agonie durant 38 ans? Verra-t-on émerger, à la prochaine élection, des candidats qui nous proposerons une alternative, avec un agenda précis pour résoudre tous les problèmes cités ci-dessus?

Gouled Omar (Doctorant) en Science Politique



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 23:59 Voilà pourquoi les États-Unis soutiennent Israël