Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La Centrafrique réagit suite aux "échanges de tirs" à la frontière avec le Tchad


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 31 Mai 2021


Le gouvernement centrafricain a réagi lundi aux "échanges de tirs de part et d'autre" qui ont eu lieu dimanche 30 mai à la frontière avec le Tchad, suite à une "poursuite d'éléments" rebelles dans la zone.

"Ces échanges ont malheureusement provoqué des morts côtés centrafricain et tchadien, semant ainsi la désolation, une fois encore du fait des actions de la CPC (rébellion, Ndlr)", déclare Ange Maxime Kazagui, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement.

Le gouvernement centrafricain déplore les pertes en vies humaines et les blessés au sein des armées tchadiennes et centrafricaines. Il transmet ses condoléances et compassion aux familles éprouvées.

Une délégation centrafricaine est attendue prochainement au Tchad, tandis qu'une proposition d'enquête conjointe a été transmise à N'Djamena.

"Une attaque" selon le Tchad

Les forces armées centrafricaines (FACA) ont attaqué dimanche, à 5 heures du matin, le poste avancé de Sourou, en territoire tchadien, non loin de la localité de Mberé, et à proximité de la frontière centrafricaine, selon le gouvernement tchadien. Ce poste était tenu par 12 éléments détachés des forces de défense et de sécurité tchadiennes.

« Les assaillants lourdement armés ont tué un soldat tchadien et en ont blessé cinq. Cinq autres ont été enlevés pour être ensuite exécutés à Mbang du côté centrafricain », affirme le ministre des Affaires étrangères, Cherif Mahamat Zene.