Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

La Nouvelle Afrique !


Alwihda Info | Par Dr. Mehenou Amouzou - 20 Janvier 2021

Il est presque impossible de discuter et de débattre du véritable développement économique, politique et social de l'Afrique dans son ensemble et sur toutes les bases. Le continent est divisé et fragmenté en plusieurs États des plus grands aux plus petits. Lors de sa création, cette division a donné de faux espoirs et a permis à certains pays de se considérer comme supérieurs ou plus riches à d'autres. Par exemple, le Burkina-Faso et le Mali, etc., qui étaient un corps latent des institutions internationales tels que le Fond monétaire international (FMI), la Banque mondiale qui déformaient et dissimulaient les faits de leurs véritables études géologiques et leur potentiel inexploité.


© WikiImages/Pixabay
© WikiImages/Pixabay
Pour dominer et consolider le pouvoir, les pays occidentaux ont choisi des leaders non élus du peuple. En vérité, l'opposition n'existe pas; ce n'est qu'un paysage folklorique. Le peuple africain est devenu l'otage des dinosaures et des corrupteurs africains.

La nouvelle Afrique est née du bilan des élites et de la classe dirigeante occidentale et européenne. La fin des années 1800 est la date officielle pour faire de l’Afrique un territoire conquis et entièrement englobé. En 1884, le destin tragique de l'Afrique s'est officialisé et cette fois de façon permanente grâce à la complicité de certains fils d'Afrique et à l'ignorance de nos ancêtres. Cette domination de l'Occident sur l'Afrique et plus particulièrement par la colonisation française ne doit jamais être considérée comme le ciment de l'indépendance par les Français mais simplement l'annexion de l'Afrique par le monde occidental et du Trésor français. Il est temps de considérer les limites territoriales tracées par la colonisation comme nulles. Au fil du temps, les lignes géographiques de l'indépendance seront redessinées en un seul pays continental et cinq sous-territoires: l'Afrique de l'Ouest, l'Afrique centrale, l'Afrique de l'Est, l'Afrique du Nord et l'Afrique australe. Par exemple, l'Afrique de l'Ouest pourrait avoir Abidjan comme capitale et chaque pays deviendra un état de cette nouvelle entité géographique redessinée qui sert de source de revenus ciblée pour les élites occidentales.

Quelles seraient les raisons politiques qui inciteraient ces pays à abandonner leur souveraineté pour adopter une souveraineté collective?

Pour les pays francophones, la raison pourrait être la suppression potentielle de certains accords de défense entre l'armée française et ces pays francophones. Les accords de défense actuels servent les intérêts de l'armée française et de nouveaux accords permettraient aux Français d'avoir davantage accès à des territoires qui ne sont actuellement pas autorisés. Par exemple, la Côte d'Ivoire pourrait consentir et offrir des parcelles de terrain à l'armée française qui serait généralement disponibles pour les autochtones pour la culture de différentes variétés d'aliments, ce qui permettrait au pays d'avoir une autosuffisance alimentaire avec l'exportation du surplus.

Nous voulons prendre quatre cas pour illustrer comment l'Occident manipule les Africains à volonté. Tout d'abord, le cas du Togo en 2005 lors de la succession du président Faure Gnassingbé. Le président Olusegun Obassadjo du Nigéria était le président en 2005; initialement opposé au transfert du pouvoir héréditaire du président Eyadema Gnassingbé à son fils Faure Gnassingbé. Cependant, après avoir reçu des émissaires français du président Jacques Chirac lui promettant ainsi  ciel et terre sous la forme du soutien français au Nigéria devenant membre à part entière du Conseil de sécurité de l'ONU, le président nigérian a participé à la transition du pouvoir au TOGO. Le Nigéria a fermé les yeux sur l'élection du Faure Gnassingbé fils d’Eyadema Gnassingbé à la présidence du Togo. Le Nigéria cherche toujours à devenir membre du Conseil de sécurité de l'ONU aujourd'hui !!!!!!!!

En 2010, la crise politique en Côte d'Ivoire atteignait son paroxysme. Sur les conseils et à la demande des Français, le Nigéria et l'Afrique du Sud ont été impliqués collectivement dans la recherche de solutions pour une sortie de crise. Les gouvernements français jouaient à nouveau aux échecs politiques avec un siège aux deux extrémités de la table. Le gouvernement français a promis à la fois au Nigéria et à l'Afrique du Sud un soutien à l'ONU concernant l'adhésion à part entière au Conseil de sécurité. "DÉJÀ VU"

En 2011, le plan macabre de l'Occident, le complot international qui a vu le gouvernement français  à sa tête l’ancien président Sarkozy leader de ce complot. A la demande du président français Mr. Sarkozy la plus part des pays Africains francophone ont soutenu le renversement de l’ex-dirigeant libyen Colonel Kadhafi. Qu'est-il arrivé à la souveraineté africaine ??? Les Français et l'Occident exercent leurs forces militaires et politiques pour leur propre bénéfice et gain financier. Ne devrions-nous pas nous demander qui est le vrai dictateur ici ????

Lorsque le président de la Guinée équatoriale, M. Théodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de l'Union africaine en 2011 a voulu agir en tant que médiateur, accompagné de deux présidents africains et se rendre en Libye pour mener des pourparlers de paix et proposer une solution aux problèmes, Ils ont reçu un ordre de refus catégorique de l'Elysée. Le dirigeant français M. Sarkozy déclare qu'ils ne doivent pas se rendre en Libye et que s'ils le faisaient, il ordonnerait à l'armée française d'abattre leur avion. Où M. Sarkozy reçoit-il le pouvoir de tuer arbitrairement des présidents africains? Étaient-ils sur le territoire français ?? Nous croyons que non.

La guerre du Biafra était une guerre mal comprise et manipulée. Le président nigérian de l'époque a vivement protesté contre la France lors du sommet des Nations Unies à New York contre les essais nucléaires français en Algérie. En retour, la France a financé des rebelles et des terroristes dans la guerre civile nigériane. En moins de deux ans, la France sous le général De Gaulle a encouragé et monté l'opposition nigériane en fournissant des armes, de la logistique et des combattants. Sous un voile de tromperie et de corruption, les Français avaient créé une position mondiale qui dépeignait le peuple nigérian comme des bellicistes et des tueurs alors que c'était exactement le contraire.

Sur les quatre cas observés, nous avons établi que les États africains n'ont qu'une façade d'indépendance. Bien que le cœur des nations africaines francophones considère que le gouvernement français, ses préjugés politiques et ses pressions sont extrêmement immoraux et très contraires à l'éthique. Les Français ont encore aujourd'hui d’office le soutien de la majorité des dirigeants de l’Afrique Noire française à l'ONU. Le fait que le gouvernement nigérian considère le comportement de la France comme immoral et criminel lorsqu'il considère ses actions en vue d'organiser la guerre au Biafra, il apporte toujours son soutien à l'ONU. La France compte sur les pays francophones pour s'unir contre le Nigéria à l'ONU si nécessaire.

Il n'y a pas de pays d'Afrique francophone qui puisse oser dire non au gouvernement français. Ils sont mal élus; leur peuple souffre chaque jour de la misère et du désespoir. Certains présidents ont de la compassion pour leur peuple mais disent qu'ils ne peuvent rien faire. Ils ont institutionnalisé des régimes clandestins pour gouverner les pays de père en fils, un faux soutien militaire et la monopolisation du pouvoir. Les candidats français «sélectionnés» dans toutes les élections africaines sont des vainqueurs prédéterminés. Ils soutiennent les djihadistes (terroristes) avec des armes, les entraînent et leur fournissent la logistique, tuent la population. Chaque jour, il y a le deuil dans les familles. Ces présidents sont incapables de défendre leurs populations. Lorsqu'ils tentent de contre-attaquer la position terroriste, les terroristes financés par la France disparaissent de la vue du public, pour revenir ensuite tuer. La seule solution disponible est de faire des États africains les pays souverains de l'Afrique de l'Ouest. Il y aura une République fédérale d'Afrique de l'Ouest qui compte 16 États. Libéria, Guinée, Sénégal, Gambie, Mauritanie, Togo, Bénin, Nigéria, Burkina-Faso, Niger, Mali, Ghana, Côte d'Ivoire, Cap-Vert, Guinée Bissau et Sierra Leone. Chaque Etat fédéral sera représenté par sa capitale.

L’Afrique de l’Est, centrale, australe et du Nord fera de même. La diplomatie française sera dans l'air aux Nations Unies, il n'y aura plus d'accords de défense, plus de soldats français dans les rues.

La Nouvelle Afrique !
Les difficultés du géant Africain ont décollé.

Apparemment, l'Afrique était connue comme un continent de malchance. Si l'Afrique veut survivre, il doit y avoir une solidarité des pays du Nord. Sans les pays du nord, l'Afrique est incapable de se nourrir.

Nous avons vu des études menées par de grandes institutions internationales comme le Fond monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) qui tentent continuellement de saper et de minimiser la vraie valeur de l'Afrique. Ces soi-disant experts des pays du Nord ne font que préparer des rapports qui conviennent aux élites et aux hypocrites occidentaux. Ils manipulent le peuple africain encore aujourd'hui.

Certains diront que les pays du Nord pratiquent simplement des activités commerciales.  Par exemple le barrage d'Inga au Congo qui a vu  l'ancien gouvernement de Mobutu,  confié l'étude et la construction à une société d'ingénierie néerlandaise. C'était un très gros projet et s'il était réalisé, il permettrait à l'Afrique d'acquérir de l'électricité à moindre coût. Le Congo pourrait exporter de l'énergie vers le sud de l'Europe, le Portugal, l'Espagne, le sud de la France etc. Ce projet a été économiquement saboté par les puissances occidentales car un tel projet élèverait l'Afrique à un espace éclairé et contrôleur. Un prêt pour la réalisation a été convenu mais détourné. Le président Mobutu était un homme occidental, utilisé et jeté comme une poubelle. 

Le Mali, grand pays d'hommes intègres, ne sait pas vers qui se tourner lorsque la Libye est attaquée par l'Occident. Ils savaient que la Libye allait chuter et si elle ne tombait pas, la France sous Sarkozy paiera cher par l'accélération de la banque centrale africaine et la création monétaire. Les participants à ce vaste complot savaient que si le Mali n'était pas conforme au complot, ils deviendraient un pays inviolable. La Somalie un pays  qui a plus de 3000 km de bord de mer, jouissait de l’exportation de poissons. Avant la guerre, la Somalie exportait plus de 500 millions de dollars seulement de poissons par an. Sans compter les revenus du pétrole de gaz et d’autres ressources. Aujourd’hui  la Somalie aussi dépend maintenant de l'aide de l'ouest, une fraction de somme  dont elle ne sera jamais libérée. 

Lorsque la Libye est attaquée, le Mali a déjà marqué sa position avec 16 services secrets de différents pays actifs sur le terrain. L'armée a pris des mesures pour renverser l'ancien président malien Ibrahim Keita (IBK). Une semaine plus tard, il serait trop tard car les militaires français viendraient en renfort au président.

Il est temps pour l’Afrique de prendre son destin en main. Presque tous les présidents francophones ne sont pas des présidents élus par leur peuple mais choisis par les gouvernements français successifs. Ces présidents sélectionnés n'ont rien de commun avec leur peuple et leur loyauté va aux gouvernements français. Ils sont capables de génocide sans répercussions.
 
Avant de parler des avantages socio-économiques de la soi-disant assistance politique internationale, nous analyserons les économies de quelques pays africains.

Nous commencerons cette analyse réflexive avec le Nigéria. C'est un grand pays, très vaste et très naturellement riche. Le Nigéria avant le pétrole avait une industrie agricole en plein essor exportant vers l'Europe, les États-Unis pourtant cela semble être oublié. La monnaie naira était plus forte que le dollar; Le Nigéria était un pays très prospère. Avec la découverte de pétrole, le Nigéria aurait dû progresser plus haut sur l'échelle de l'évolution, mais le pays se dirige vers une catastrophe économique. Le Nigéria est connu dans le monde comme un chef de file dans le domaine de l'agriculture, maintenant le pays devient un importateur de produits alimentaires. Quelle sorte de produit agricole le Nigéria importe-t-il? Organisme génétiquement modifié (OGM) qui est approuvé par le programme alimentaire international ????? En conséquence, cette opération a des conséquences sanitaires très graves.

Cela est dû à l'erreur fondamentale des gouvernements successifs qui ont accédé au pouvoir suprême au Nigéria. La Malaisie, pays sans ressources, s'est rendue au Nigeria, au Togo, au Bénin, etc., et a appris à planter du palmier à huile. Aujourd'hui, la Malaisie est devenue un exportateur majeur de palmier à huile et de ses produits dérivés. En plus de ces palmerais qui ont changé la vision économique du pays. Ils savent aussi lancer des raffineries de pétrole comme Pétronas, ces deux éléments ont changé le pays. Le social malais est très avancé.

Pourquoi le Nigeria a décidé de progresser à rebours!

Comme nous l'avons indiqué dans notre présentation, le Nigéria est un pays très riche en ressources naturelles mais très pauvre en termes de ressources pour le développement de la nation nigériane. Ce pays surprend en termes de ressources intellectuelles. Aux États-Unis d'Amérique, parmi les nationalités vivant aux États-Unis figurent les Asiatiques et les Européens mais les Nigérians comptent parmi les plus instruits et diplômés. Oui, les Nigérians sont les plus éduqués et en avance sur les autres pays. Il existe un certain nombre de ressources qui tentent de donner aux gens une mauvaise réputation. Ce n'est que de la propagande en mentionnant à plusieurs reprises le négatif et à leur tour, les gens commencent à croire à une telle fausse déclaration qui se termine finalement par un sabotage économique par la corruption. Pourquoi au Nigéria devez-vous faire la queue de 10 a 45 minutes pour acheter de l'essence? Pourquoi les dirigeants nigérians n'ont-ils pas construit plus de raffineries capables de raffiner le pétrole et de créer des stations-service modernes et multiples? 

Comment se fait-il que les Nigérians soient les plus éduqués aux États-Unis (maîtrise et doctorat) mais ne parviennent pas à transformer leur pays? Ce n'est pas seulement une honte pour le Nigeria mais pour l'Afrique.

Les avantages économiques.

Selon le journal économique allemand "Les Nouvelles économiques, la France perçoit chaque année 440 milliards d'euros auprès de 14 pays francophones. Ce montant représente environ 500 milliards de dollars. La dette française représente environ 2.500 milliards d'euros; les fonds collectés auprès de la les pays de la zone franc pourraient rembourser la dette française en six ans. Les gouvernements français ont pratiqué le racket institutionnalisé, de l'indépendance à nos jours. L'Afrique est devenue un veau qui allaite la vache. La France est maintenant au point de non-retour.

En Afrique noire française, rien ne fonctionne, le taux de chômage est très élevé; les personnes qui travaillent représentent 20% de la population active. Les hôpitaux et les centres de santé sont en train de mourir; seuls 20 à 30% des Africains ont accès à l'eau potable, à l'école la pauvreté est bien plus élevée. C'est un crime, un scandale politique et financier. Les Européens tiennent les pays en développement en rançon pendant des années et des années. Le gouvernement français peut prendre 440 milliards d'euros chaque année à des pays qui souffrent, les jeunes meurent? La France contribue à l'aide au développement à hauteur de 5% des 440 milliards d'euros collectés. 

La seule façon d'arrêter cette arnaque de longue date est de reconstruire nos États. Actuellement, les États africains sont considérés comme des républiques bananières; ils n'ont aucune souveraineté politique, monétaire ou juridique. En refondant les États en République fédérale d'Afrique de l'Ouest, sur les 440 milliards d'euros que les Français rançonnent chaque année. La République fédérale d'Afrique de l'Ouest, qui regroupe tous les États de l'Afrique de l'Ouest, à raison de 250 milliards d'euros par an peut revenir à l'Afrique francophone. Cela permettra d'investir cette somme dans l'économie de la République fédérale. S'il ne s'agissait que de 25 ou 50 milliards d'euros par an, il n'y aurait pas d'Africains cherchant à traverser la Méditerranée pour une vie meilleure tout en risquant leur vie. Les présidents des pays francophones d'Afrique ont peur d'être assassinés par le gouvernement français ou de créer un mouvement de contestation. Les mouvements dissidents artificiels que le gouvernement français finance, logistique et armement sont illégaux mais autorisés au niveau international. Ces pays deviennent des déstabilisations permanentes. On peut citer le Cameroun, le Niger, le Tchad, le Nigéria, le Burkina-Faso, le Mali, la République démocratique du Congo, la Côte d'Ivoire, l'Ouganda etc.

Nous pensons qu'il est le plus urgent que les pays africains surtout de l'Afrique noire s'unissent, c'est-à-dire en rejetant les frontières qui sont tracées à Berlin en 1884. Ces frontières de 1884 ne tiennent pas la route quand on considère le manque d'implication et de contribution des citoyens. Les frontières tracées n'étaient rien de plus qu'une carte reflétant les recettes du Trésor international et le contrôle politique. Des pays comme le Burkina-Faso, le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Ruanda, le Nigéria, le Congo Brazzaville, le Togo, l'Ouganda, etc., doivent se rassembler pour avoir une stabilité politique et économique. L'ECO, qui était initialement considéré comme une bonne chose, n'était rien de plus qu'un voile prédéterminé de tromperie et d'ingérence politique. L’implication de la France n’a fait que coordonner une arène politique où les présidents occupent des troisième et quatrième mandats ou même des fonctions à vie. Cette manipulation culturelle, citoyenne et humaine est un vaste crime international très répandu qui doit cesser. L'Afrique doit s'unir et créer un continent de richesse, de prospérité et de sincérité envers le peuple africain.

Les Africains devraient choisir et élire leurs dirigeants sans interférence ni coercition de ce que l'on appelle des cultures du succès qui n'ont ni morale ni valeurs. Les soi-disant cultures du succès qui dirigent leurs pays avec d’argent imprime et la corruption au plus haut niveau. Les soi-disant cultures du succès qui prêchent l'égalité des droits et la justice pour tous et nous enseignent que «la vie des Noirs compte». Pourtant, ces institutions internationales et ces cultures de succès envahissent et influencent les pauvres Africaines noires années après années et sans relâche. Il semble que «la vie des noires importe peu» que lorsque ces vies noires résident sur leur propre sol et doivent obtenir des votes et un soutien pour leur propre agenda politique. Entendre cela ne sonne pas !!  Et ressemble à nouveau au gouvernement français à l'ONU !!!!!!

Comme au départ l'idée d'envahir l'Afrique comme en 1884, l'Occident estime que l'homme noir n'a aucune dignité et a été créé pour servir les élites blanches. L'Afrique doit évoluer et ne pas demander uniquement des images négatives. Le monde occidental devrait promouvoir et soutenir toutes les nations africaines avec le même soutien que ses voisins occidentaux et les organismes internationaux. Il est temps pour l'Afrique de montrer à chacun ses connaissances, sa foi et ses capacités intellectuelles. En pourcentage, les Africains ont plus de diplômes aux États-Unis devant les Américains, les Chinois, les Indiens et les Européens, https://www.newamericaneconomy.org/press-release/immigrants-from-africa-boast-higher-education-levels-than- population-américaine-globale /. Les Africains ne devraient plus être réprimés. Les Africains ne doivent pas être coincés dans les eaux noires de la reconnaissance internationale. Les Africains sont de bonnes personnes qui ont une foi et une compréhension profondes de leur culture locale qui nécessitent un coup de main innocent et bien intentionné pour sortir ses citoyens des profondeurs de la pauvreté et du désespoir qui leur sont imposés et contrôlés par l'Occident. Nous vous mettons au défi les civilisations occidentales de laisser tomber le voile de la tromperie et de placer l'Afrique là où elle devrait et mérite d'être …… à la table et comme une partie du processus de prise de décision et non comme un résultat du processus de prise de décision.


Dr. Mehenou Amouzou a obtenu son « Master in Business » à l' « European Advanced Institute of Management » ainsi qu'un Certificat en finance et investissement à Paris (France). Il a complété ses études dans les Relations Internationales et les Stratégies Politiques et de Défense et a obtenu son Doctorat de Philosophie en Finance.

CONTRIBUTION A CET ARTICLE:
Georges D. Ossavou, Ray West, Fundacion Paraiso Sin Fronteras, Dominique Mazarin, Mr. Morgan Lewis, Amouzou Nkrumah Production, Nouho Kamara, Mr. Yves Adjeme, Vassiriki Traore, Hilaire Avomassodo, Jeremy Gochez & Toure Moussa.