Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

"La crise libyenne doit trouver une solution de toute urgence", Idriss Déby


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 16 Janvier 2019 modifié le 16 Janvier 2019 - 21:00


Le président du Tchad, Idriss Déby (droite) et le chef du conseil de gouvernement italien, Giuseppe Conte. © PR
Le président du Tchad, Idriss Déby (droite) et le chef du conseil de gouvernement italien, Giuseppe Conte. © PR
Arrivé mardi 15 janvier au soir à N’Djaména, le chef du conseil de gouvernement italien, Giuseppe Conte a eu un long entretien avec le Président de la République Idriss Déby. Au cours de cet entretien élargi ensuite aux deux délégations, les deux personnalités ont évoqué plusieurs sujets d’intérêts communs entre le Tchad et l’Italie. 

Les questions sécuritaires notamment la situation en Libye, le terrorisme et la lutte contre Boko Haram dans le bassin du Lac Tchad, la question migratoire, le renforcement de relations de coopération bilatérale, tout a été passé au crible.

La crise libyenne au menu des échanges

Face à la presse, les deux hommes ont souligné le caractère historique de cette première visite d’un chef de gouvernement italien au Tchad et les échanges fructueux qui en ont découlé. Idriss Déby salue l’engagement « personnel » du dirigeant à donner une nouvelle impulsion à la coopération entre N’Djaména et Rome tout en rassurant de sa  disponibilité totale à faire de même. 

« Nos deux pays ont toutes les raisons objectives de réécrire une nouvelle page de leur coopération qui se veut agissante et tournée vers l’avenir compte tenu de multiples défis nouveaux auxquels nos deux pays font face », explique le président de la République, qui se félicite de la convergence de vues qui s’est dégagée de des entretiens en tête-à-tête et de discussions élargies aux deux parties.

L’Italie de Giuseppe Conte s’engage à soutenir des projets concrets dans le domaine des énergies renouvelables, de l’agriculture, de l’élevage ainsi que le renforcement des capacités dans les différents domaines.

Le chef de l’Etat dit toute sa satisfaction de l’analyse partagée de la situation en Libye. « La crise libyenne doit trouver une solution de toute urgence dans le cadre des efforts des Nations Unies avec l’appui de l’Union Africaine et de l’ensemble des pays voisins », indique Idriss Déby. En évoquant le terrorisme dans le Sahel, le chef de l’Etat invite la Communauté internationale à se mobiliser pour appuyer fortement les efforts communs déployés tant dans le cadre de la Force Multinationale mixte de la CBLT que dans celui de la force conjointe du G5 Sahel. 

Une réponse humanitaire face à l'afflux des réfugiés 

Le Tchad depuis quelques années fait face à une grave crise humanitaire suite aux différentes attaques de la secte Boko Haram. « L’afflux massif des réfugiés que nous avons enregistrés ces derniers mois dans la région du Lac  Tchad exige une forte réponse humanitaire », éclaire le Président de la République, soulignant la nécessité et l’urgence d’une action humanitaire rapide et coordonnée pour éviter une tragédie humanitaire  dans le bassin du Lac Tchad. 

Pour le Président du conseil italien, Giuseppe Conte, dans la lutte contre le terrorisme, le Tchad a un rôle stratégique à jouer. La lutte contre le terrorisme et la migration des jeunes africains concerne aussi bien l’Europe que l’Afrique. « Des pratiques qui affectent les deux continents. Il faut des actions et approches concertées au risque de s’écrouler sous les problème », a indiqué Giuseppe Conte, qui explique qu’il est venu auprès du Président Deby pour mieux connaître la situation.

Il milite pour la création des meilleures conditions pour retenir les jeunes contre la migration et les tentations des groupes extrémistes. « Nous fournirons des plans de formation aux jeunes pour se prendre en charge », ajoute M. Conte qui se dit aussi préoccupé par la situation humanitaire dans le Lac Tchad. « Nous ne sommes pas insensibles au drame humanitaire au Lac Tchad », déclare t-il, avant de dire que son pays financera un vieux projet d’approvisionnement en eau le Lac Tchad. « Nous allons prendre en main ce projet », rassure le Premier ministre italien. 

En fin, le chef du gouvernement italien évoque le soutien que son pays et l’Union européenne doivent apporter aux pays africains singulièrement au Tchad qui est un partenaire crédible dont les promesses de développement et de l’émergence sont perceptibles. 



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Août 2019 - 09:04 En Chine, une appli pour surveiller la population