Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le Fonds Khalifa alloue 10 milliards de FCFA au MIFA SA pour financer 3900 entreprises agricoles


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 18 Juillet 2019 modifié le 18 Juillet 2019 - 16:34


La grande mosquée d'Abou-Dhabi. © DR
La grande mosquée d'Abou-Dhabi. © DR
Lomé -  Le gouvernement togolais et le Fonds Khalifa pour le Développement de l’Entreprise, basé aux Émirats Arabes Unis ont procédé mardi 16 juillet 2019 à Lomé, à la signature d’un accord de prêt d’un montant de 10 milliards de FCFA, destiné à soutenir 3900 entreprises agricoles.

La formalisation de cet accord fait suite aux engagements pris par les autorités des Émirats Arabes Unis à l'égard du Togo lors d’une visite de travail effectuée par le Chef de l’État, SEM Faure Gnassingbé à Abu-Dhabi en mars dernier.

Les documents ont été paraphés côté togolais par le Ministre de l’Agriculture, de la production animale et halieutique, Noël Koutéra Bataka et côté émirati, par le Président du Fonds Khalifa, Hussain Jasim Al Nowais. La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du Président de la République.

Avec la convention signée, le gouvernement togolais entend faciliter l’accès au financement des PME/PMI, contribuer au développement de l’agrobusiness, accompagner la structuration des chaines de valeur permettant la création d’emplois, améliorer les revenus des différents acteurs, rééquilibrer la balance commerciale et professionnaliser l’agriculture par l’utilisation d’équipements modernes digitaux.
« Ce fonds vient créer une ligne de financement pour le MIFA qui va permettre de financer des très petites et moyennes entreprises pour les amener à créer des emplois et améliorer les revenus des populations. Les femmes vont être bénéficiaires à plus de 40 % de cette ligne de financement », a expliqué Noël Koutéra Bataka.

Le financement qui porte sur un montant de 15 millions de dollars soit 10 milliards de francs CFA, sera décaissé en 5 tranches de 2 milliards et s’échelonnera sur 5 ans. L’argent sera mis à la disposition du Mécanisme incitatif de financement agricole (MIFA SA) qui à son tour l’utilisera pour financer les activités des micros, petites et moyennes entreprises le long des chaînes de valeur agricole.

A cet effet, le MIFA SA lancera un appel à propositions pour des projets. Le taux d’intérêt appliqué aux entreprises qui seront retenues dans le cadre du projet est de 7,5 % contre un taux de marché de 15 % actuellement. Il est attendu que 4 000 promoteurs d’entreprises agricoles soient accompagnés dans le cadre de cet accord.

Les autorités ciblent environ 3000 microentreprises agricoles qui pourront avoir un financement moyen de 5 millions francs CFA chacune. De même, 700 Petites entreprises agricoles seront touchées avec un financement moyen de 12,5 millions chacune. Quant aux moyennes entreprises agricoles, environ 200 sont visées avec un financement moyen de 25 millions chacune.

L’accord bénéficiera à 40% de femmes et 60% de jeunes et 15 000 emplois directs sont attendus dans les secteurs de la transformation et la production de produits agricoles, des infrastructures d’appui à la chaîne de valeur telles que : les abattoirs, de l’aviculture, de la pisciculture/aquaculture, de l’apiculture, etc.

Il faut rappeler qu’un autre accord a été également signé entre les responsables du Fonds Khalifa et le ministère togolais des Mines et de l’Énergie. Ce dernier vise à soutenir le secteur énergétique togolais notamment, la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 30 MW à Blitta.