Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le budget national 2019 du Togo porté à 1501, 9 milliards de FCFA, soit une hausse de 2,8%


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 21 Septembre 2019 modifié le 21 Septembre 2019 - 07:18


Un conseil des ministres au Togo. Illustration. © DR
Un conseil des ministres au Togo. Illustration. © DR
Lomé - Réuni en Conseil des ministres le mercredi 18 septembre 2019, sous la présidence du Chef de l’Etat, SEM Faure Gnassingbé, le gouvernement a adopté un projet de loi rectificatif, du budget national, exercice 2019.

Le projet de loi de finances rectificatif porte le montant du budget de l'État à 1501,9 milliards de francs CFA contre 1461 milliards de francs CFA dans la loi de finances initiale, soit une hausse de 2,8 %.

Cette décision, explique le gouvernement se justifie par la mise en œuvre des réformes structurelles en vue d’une grande efficience dans la gestion des dépenses publiques ainsi que la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND2018-2022) ayant conduit à des modifications de certaines dispositions du code général des impôts.

« Le présent projet de loi de finances rectificatif, gestion 2019 permet au gouvernement de réajuster les prévisions de dépenses en fonction des recettes initialement attendues », a indiqué le communiqué ayant sanctionné le Conseil des ministres. Ce collectif Budgétaire sera soumis à l’Assemblée nationale dans les prochaines semaines et le vote est attendu au plus grand tard en décembre 2019.

Notons qu’en dehors de ce projet de loi, le Conseil a également adopté 3 décrets portant sur la réorganisation de l’Inspection générale d’Etat (IGE) et la modification de textes ou de dispositions relatifs aux marchés publics.

Enfin, le Conseil a écouté un compte rendu du ministre du commerce sur la situation de pénurie de carburant, qui a été observée la semaine dernière et qui a perturbé le déroulement régulier des activités. En cause, une forte hausse de la consommation, du fait de la limitation des sources d’approvisionnement parallèles.

Toutefois, des mesures urgentes ont été prises afin de ramener la situation à la normale. Des instructions ont été données pour revoir le mécanisme de gestion des stocks de carburant, a rassuré le ministre du commerce.