Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Les États-Unis et les pays de l’ASEAN effectuent un exercice conjoint historique


Alwihda Info | Par Leigh Hartman - S.A. - 12 Septembre 2019 modifié le 12 Septembre 2019 - 08:22


La cérémonie d’ouverture d’un exercice maritime en Thaïlande, le 2 septembre (U.S. Navy/Mass Communication Specialist 1st Class Greg Johnson).
La cérémonie d’ouverture d’un exercice maritime en Thaïlande, le 2 septembre (U.S. Navy/Mass Communication Specialist 1st Class Greg Johnson).
Pour la première fois, des membres des forces armées des États-Unis et des 10 pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) ont effectué des exercices maritimes conjoints dans la zone indopacifique.

Du 2 au 6 septembre, plus de 1 000 militaires ont participé à cet exercice baptisé ASEAN-U.S. Maritime Exercise (AUMX).

« L’AUMX consolide la sécurité maritime sur la base de la puissance de l’ASEAN, de la puissance de nos liens de marine à marine et de celle de notre attachement commun à une zone indopacifique libre et ouverte », a déclaré le vice-amiral Joey Tynch, chargé de la coopération en matière de sécurité entre la marine américaine et la région de l’Asie du Sud-Est.

L’ASEAN compte les États membres suivants : Birmanie, Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam.

L’exercice maritime a renforcé et élargi la coopération entre les forces de sécurité des différents pays par le biais de scénarios d’entraînement réalistes.

Coparrainé par l’US Navy et la marine royale de la Thaïlande, l’AUMX a commencé par des activités à terre en Thaïlande, à Singapour et au Brunei. L’exercice s’est poursuivi en haute mer dans les eaux internationales de l’Asie du Sud-Est, y compris dans le golfe de Thaïlande et en mer de Chine méridionale.

Cet exercice officiel, le premier du genre jamais effectué conjointement par les États-Unis et les pays de l’ASEAN, s’inscrit cependant dans la longue histoire des partenariats entre Washington et ses alliés de la zone indopacifique et de l’Asie du Sud-Est.

« Nos forces naviguent de concert dans le cadre d’exercices organisés tout au long de l’année, et le font depuis des décennies », a souligné le vice-amiral Phil Sawyer, commandant de la 7e flotte américaine. Cet exercice a offert « un nouveau théâtre multilatéral pour des activités conjointes visant les priorités de sécurité maritime dans la région ».

Des relations au-delà du domaine de la défense

Outre les exercices militaires, les États-Unis et l’ASEAN entretiennent des relations économiques très étroites. Et leurs liens remontent à plus de 40 ans.

Selon le département d’État, l’ASEAN représente la première destination des investissements américains dans la zone indopacifique, à hauteur de 329 milliards de dollars. Pour leur part, les États-Unis se classent au 4e rang des partenaires commerciaux de l’ASEAN.

« Le partenariat stratégique entre les États-Unis et les pays de l’ASEAN renforce notre vision commune d’une zone indopacifique fondée sur le droit, ouverte et intégrée », a précisé le secrétaire d’État Mike Pompeo* dans une déclaration faite en août à l’occasion du 52e anniversaire de la création de l’ASEAN.