Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Les Nations unies appuient le Togo dans la prévention des conflits et violences politiques


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 27 Juillet 2019 modifié le 27 Juillet 2019 - 09:25


Lomé - Le ministre de la planification du développement et de la coopération, Demba Tignokpa a présidé ce jeudi 25 juillet 2019 à Lomé, la première réunion du comité de pilotage du Projet de Renforcement des Capacités Nationales et Communautaire de Prévention des Conflits et Violences et la Protection des Droits de l’homme au Togo.

La tenue de cette réunion marque aussi le démarrage du projet sur le terrain financé à hauteur de 500 millions de FCFA par le Fonds des nations Unies pour la consolidation de la paix (PBF).  A terme, le projet contribuera à la réduction des conflits et des violences récurrentes liés aux questions politiques et constitutionnelles par le renforcement des capacités au niveau national et communautaire de prévention et de gestion des conflits puis de rétablir la confiance entre les civiles et les forces de sécurité et de défense. 

Selon le coordonnateur du Système des nations unies au Togo (SNU), Damien Mama, cette première rencontre constitue un « jalon important dans le lancement du projet ». « Elle représente l’instance d’orientation stratégique du projet et une exigence des Nations unies dans son processus de gestion », a-t-il déclaré.

Damien Mama a aussi salué les réformes entreprises ces dernières années par le Togo en matière de gouvernance et de consolidation de la paix. Malgré ces avancées, le pays n’est pas encore à l’abri des conflits, tensions et violences politiques, pour cela, les efforts doivent être maintenus, ajoute-t-il.

De son côté, le Ministre Demba Tignokpa, a précisé que cette réunion du comité de pilotage crée par arrêté le 16 juillet dernier permettra aux membres de mettre en place des stratégies adéquates pouvant orienter les actions du projet afin d’identifier les contraintes éventuelles pour l’atteinte des résultats escomptés dans les délais requis.

« Il est important de relever qu’en nous engageant pour les objectifs de consolidation de la paix et de renforcement de la cohésion nationale, nous posons des bases solides pour progresser vers l’atteinte des Objectifs de développement durable au Togo », a martelé le Ministre, pour qui, « aucun développement n’est possible dans un pays où l’insécurité et le non-respect des droits de l’homme règnent ».

Notons que le projet d’une durée de 18 mois sera mis en œuvre par le PNUD et l’UNICEF avec le soutien du haut-commissariat des Nations-Unies pour les droits de l’homme.