Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Les SAO et le football tchadien n'ont-ils aucun avenir ?


Alwihda Info | Par Koffi Dieng - 17 Juin 2021


Illustration © DR
Illustration © DR
Le football tchadien connait aujourd’hui de nombreuses difficultés. État des lieux rapide d’un sport qui porte l’espoir de la Nation.

La situation politique du pays a des conséquences directes sur le football

Pour rappel, le bureau du conseil de la Fédération internationale de football association (FIFA), en mars dernier, a décidé de suspendre la Fédération Tchadienne de Football (FTFA) avec effet immédiat en raison de l'ingérence du gouvernement dans sa gestion.

En effet, la suspension a été motivée par les récentes décisions du gouvernement tchadien de retirer définitivement les pouvoirs délégués à la FTFA, d'établir un comité national pour la gestion temporaire du football et de prendre le contrôle des locaux de la FTFA.

Après cette suspension et donc ce retrait de délégation de pouvoir, plusieurs représentants des clubs affiliés à la 1ère division de football du Ouaddaï et d’autres ont amorcé un processus de réflexion visant à retirer leurs équipes de toutes les compétitions footballistiques. Or, plus de compétitions, plus de motivation car le football porte en lui l’espoir d’une vie meilleure et que pour être repéré, il faut qu’il y ait des compétitions.

Mais localement des initiatives sont prises. C’est le cas du tournoi de football organisé à Abéché pour promouvoir le vivre ensemble. Ce tournoi avait pour objectif de permettre aux jeunes de tisser des liens entre eux, de consolider le vivre ensemble et de détecter les jeunes talents de la province du Ouaddai. Il y a eu aussi l'école de football "Panthère Edibou" qui a organisé une compétition à N'Djamena. 

Une équipe Nationale en difficulté

Notre équipe nationale, appelée « Les Sao » n'ont jamais participé ni à une coupe du monde, ni à une coupe d’Afrique des nations. Une fois de plus, elle ne participera pas à la CAN 2021 et n'a plus de rendez-vous international à venir après avoir été éliminée des qualifications pour la Coupe du monde 2022 par le Soudan.

Pourtant les Sao ont retrouvé leur sélectionneur français, Emmanuel Trégoat, depuis septembre 2019. Or rappelons-nous que c’est grâce à lui que l’équipe a remporté la coupe de la CEMAC en 2014. Tout n’est donc pas perdu et il faut du temps pour construire un groupe solide et uni. 

De plus, d'après les légendes, les Sao ont des pouvoirs surhumains. Il faut donc croire en leur force. La réponse au football se passe souvent sur le terrain. Il est certain qu'à la prochaine sortie de notre équipe nationale, les joueurs et leur entraîneur s'appuieront sur ces pouvoirs et ces valeurs qui font d'eux des Sao.

Le football est un vecteur de rassemblement. Ce n'est pas parce que les hautes instances du football sont en déclin, que la FTFA est suspendue de la FIFA ou que notre équipe nationale ne se qualifie pas que le football s'est arrêté ou doit s’arrêter au Tchad. Au contraire c’est l’occasion de prouver que malgré les difficultés, le football tchadien est une composante essentielle de la Nation.

Ainsi, quoiqu’il se passe et quels que soient les évènements, le football tchadien restera présent dans nos vies parce que notre jeunesse en a besoin. Nous pouvons et devons donc y croire !