Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Lomé abrite la 55ème session du Conseil international des bois tropicaux


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 3 Décembre 2019 modifié le 3 Décembre 2019 - 10:42


Dans cet entrepôt situé à Haïnan, en Chine, des panneaux de fibres sont prêts à être expédiés à destination des marchés internationaux. L’OIBT promeut le commerce des bois tropicaux et produits dérivés ainsi que la transparence de leur marché. Photo: J.C. Claudon/OIBT
Dans cet entrepôt situé à Haïnan, en Chine, des panneaux de fibres sont prêts à être expédiés à destination des marchés internationaux. L’OIBT promeut le commerce des bois tropicaux et produits dérivés ainsi que la transparence de leur marché. Photo: J.C. Claudon/OIBT
Lomé - La capitale togolaise s’honore d’accueillir la 55ème session du Conseil international des bois tropicaux pour réfléchir sur l’environnement et la gestion durable des forêts. C’est le Premier ministre, Komi Selom KLASSOU qui a ouvert les travaux ce lundi 2 décembre 2019, en présence de la Présidente de l’Assemblée Nationale Yawan TSEGAN.

L’organisation de cet évènement au Togo avait été décidée en 2017 à Lima au Pérou à la faveur de la 53ème session. Cette rencontre qui réunit plusieurs pays à travers le monde est une initiative de l’Organisation Internationale des Bois Tropicaux.

Les participants vont durant cinq jours, examiner les différents rapports, évaluer la mise en œuvre des programmes thématiques de l’Organisation Internationale des Bois Tropicaux (OIBT) en l’occurrence, sur les innovations et les bonnes pratiques et surtout, accorder les violons sur les nouvelles possibilités d’amélioration de l’infrastructure de financement et des stratégies de levée de fonds.

Le ministre de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature, Prof David OLADOKOUN a salué le choix porté sur le Togo pour la tenue de cette grande rencontre sur l’environnement, ce qui confirme selon lui, le statut de centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région en lien avec l’axe 1 du Plan national de développement (PND 2018-2022).

Pour le Directeur exécutif de l’OIBT Dr Gerahrd DIETERLE, le Togo a consenti beaucoup d’efforts en matière de préservation de son couvert végétal. Le pays s’est engagé à restaurer 1.400 000 ha de paysages forestiers à l’horizon 2030.

« Vos délibérations permettront à notre institution d’accroître sa capacité opérationnelle et d’élargir ses possibilités de financement en faveur des pays membres. Nos pays attendent de l’OIBT plus d’appuis institutionnels, d’instruments stratégiques mais aussi de ressources financières pour une gestion efficiente des forêts, en vue de favoriser une protection durable de notre planète », a déclaré le Premier ministre dans son discours d’ouverture.

Face aux changements climatiques et à l’avancée du désert, le Togo a pris de l’avance depuis le 1er juin 1977 avec l’instauration de la Journée nationale de l’arbre qui a permis de faire passer le taux de reboisement annuel de 1000 hectares dans les années 1980 à 2000 hectares en 2010.

Au cours de cette 55ème session du Conseil International des Bois Tropicaux (CIBT), le Togo espère que ses trois projets et un avant-projet d’un montant total d’un million neuf cent vingt-six mille trois cent dix-huit (1.926.318) dollars US en attente de financement attireront l’attention du CIBT.

Rappelons que le Togo est devenu membre de l’OIBT en 1990. Et depuis son adhésion, le pays a bénéficié à ce jour d’un financement de 4 099 210 dollars US pour 19 projets dont la mise en œuvre a eu des incidences positives sur l’économie nationale. Un cadeau symbolique du Chef de l’Etat a été remis au Premier Ministre par le Directeur exécutif, signe de la gratitude de l’OIBT à la nation togolaise.