Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Lutte contre le cancer du sein en Côte d'Ivoire : La mobilisation et l’engagement des médias souhaités


Alwihda Info | Par Narcisse Yao - 11 Septembre 2018 modifié le 11 Septembre 2018 - 06:15


Lutte contre le cancer du sein en Côte d'Ivoire : La mobilisation et l’engagement des médias souhaités.
Lutte contre le cancer du sein en Côte d'Ivoire : La mobilisation et l’engagement des médias souhaités.
Mobiliser les professionnels des médias, en vue d’une sensibilisation continue dans la lutte contre le cancer du sein chez la femme. Susciter en eux, un engagement, en vue de sauver des vies. Tels sont les objectifs des Journées de mobilisation des médias contre le cancer du sein (Jmmc), dont le lancement de la deuxième édition s’est déroulé le jeudi 6 septembre, à la maison de la presse d’Abidjan-Plateau.

Prévu les 19 et 20 octobre prochain dans la station balnéaire de Grand-Bassam, sise à une quarantaine de kilomètre d’Abidjan, sous le thème : « Sport et santé », cet événement est à l’initiative de l’Ong « Echo Médias », regroupant des hommes et femmes de médias.

A en croire le Pr Moctar Touré, cancérologue au Centre hospitalier er universitaire (Chu) d’Abidjan-Treichville, qui s’est appuyé sur les données de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), « le cancer du sein est la première cause de décès par cancer chez les femmes dans le monde ».

Pour ce qui est de la Côte d’Ivoire, le conférencier a indiqué que 1223 femmes en meurent chaque année. Et, 20 000 à 22 000 nouveaux cas sont détectés sur cette même période de l’année. Pr Moctar Touré a également signifié qu’il n’existe pas de causes réelles du cancer, mais plutôt des facteurs de risques. Notamment, la consommation abusive du tabac et de l’alcool, le manque d’activités physiques, l’hérédité, les menstrues précoces, l’obésité, etc.

Soulignant que 70 à 80% des cancers sont liés à l’environnement des malades, il a lancé un appel à la sensibilisation. Puis, à un dépistage précoce, une autopalpation des seins, une consultation régulière, une mammographie. Car dira t-il : « Dépister tôt, on guérit ».

Dévoilant pour sa part les articulations de l’événement, la commissaire générale des Jmmc 2018, Léah Muriel Guigui a relevé que la journée du 19 octobre sera consacrée à la cérémonie d’ouverture, avec une session de formation et d’information des hommes et femmes de médias, à N’Sa hôtel de Grand-Bassam. Cela sera suivi du lendemain 20 octobre, des activités sportives au stade municipal de cette ville historique, de la sensibilisation grand public, d’une séance de dépistage gratuite, des témoignages. Puis, de la signature de la charte d’engagement des médias, des récompenses, des dons aux femmes malades du cancer, etc.

Léah Muriel Guigui a réitéré son plaidoyer à l’endroit des hommes et femmes de médias, pour leur engagement et leur implication active dans la lutte contre le cancer du sein.

Par ailleurs, quatre seront décernés à l’endroit du meilleur journaliste et organe de presse, puis des meilleurs partenaires qui vont se distinguer, à travers leur engagement contre ce fléau au cours de l’événement.

Signalons que le journaliste-producteur émérite de Radio France internationale (Rfi), Alain Foka, engagé dans cette lutte contre le cancer, tout comme les deux ex-journalistes de la Radio télévision ivoirienne (Rti), Geneviève Ouané et Marie Mactar Niang, ont rehaussé de leur présence à cette cérémonie de lancement.