Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Mobile money : les paiements groupés au Tchad


Alwihda Info | Par Abdelchakour Assaid, expert en Mobile money. - 27 Avril 2022

Au Tchad, le service de paiement groupé (bulk payment) via mobile money est un grand levier pour venir en aide aux réfugiés soudanais et centrafricains, et également pour assister les personnes vulnérables des régions de l’Est, du Nord et du Sud du pays.


Mobile money :  les paiements groupés au Tchad
Les services financiers des opérateurs téléphoniques (mobile money) demeurent des partenaires incontournables des Nations Unies, à travers leurs organismes UNHCR, PAM, PNUD et quelques ONG locaux. Deux procédés sont utilisés au Tchad : le cash for life et le cash for work.

Cash for Life – Aide aux réfugiés et personnes vulnérables
Dans les années passées, suite aux évènements qui ont secoué les pays frontaliers du Tchad, les aides faites aux réfugiés, aux communautés d’accueil et aux personnes vulnérables, ont été distribuées sous forme de monnaie électronique.

Ainsi, les ONG distribuent des cartes SIM à leurs bénéficiaires afin que le service mobile money des opérateurs, crédite directement leurs comptes via un transfert monétaire. Une fois les comptes crédités, un des distributeurs de l’opérateur se rend sur le site des bénéficiaires et effectue les retraits (cash out ou remise d’argent liquide contre monnaie électronique).

En plus du transfert monétaire, il y a également eu la distribution de coupons (vouchers) d’une valeur de 10 000 à 2 .000 FCFA, remis aux bénéficiaires pour qu’ils les échangent contre des vivres (mil, huile, sucre, …) auprès des commerçants des différentes localités. Les commerçants ayant effectué ces opérations déposent des codes coupons chez les opérateurs afin d’être remboursés par mobile money.

En 2021, le Projet d’Appui aux Réfugiés et aux Communautés d’Accueil (PARCA), financé par la Banque mondiale, a distribué 2,6 milliards de francs CFA aux ménages vulnérables de la capitale N’Djamena, affectés par la crise du Covid-19. Cette action a permis la création de 22 000 comptes mobile money et un montant de 120000 FCFA a été transféré dans ces différents comptes.

Du fait de l’absence de couverture de réseau dans certaines zones du pays, le mécanisme de distribution est le plus souvent très lourd, nécessitant l’appui des forces de l’ordre pour des cortèges, et la sécurisation des zones de distribution. C’est pourquoi, il est nécessaire que les organisations humanitaires évaluent minutieusement leurs besoins et prennent en compte les spécificités des zones géographiques des bénéficiaires.

Cash for Work – Rémunération des agents
Au Tchad, le mobile money est devenu un support sur le terrain pour les besoins de paiement des salaires, indemnités et frais de mission pour la majorité des ONG. On y trouve quelques grandes institutions pour lesquelles le mobile money est devenu l’option la plus viable de distribution de la monnaie, des transferts des fonds : le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), à travers son Programme d’Appui à la Lutte Antipaludique au Tchad (PALAT), l’UNFPA pour le financement des projets aux jeunes, etc.

Les organisations humanitaires sont de plus en plus demandeuses du paiement groupé en raison de sa traçabilité, de sa rapidité, de son coût abordable, de sa sécurité et de sa flexibilité. Pour bénéficier davantage des systèmes financiers mobile, il est judicieux pour les acteurs de faire des ateliers de formation aux réfugiés, aux bénéficiaires, aux ONG, mais aussi aux groupements locaux sur l’importance du mobile dans leurs quotidiens.