Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Moustapha Naite : La descente aux enfers d'un chef loubard


Alwihda Info | Par Mamadou BARRY - 21 Mars 2013 modifié le 21 Mars 2013 - 14:17


Moustapha Naite : La descente aux enfers d'un chef loubard
Voici le dernier visage que nous montre le pouvoir de Alpha CONDE. L’opinion et restée longtemps dans le doute pour ce qui est des agissements de certaines personnalités du pouvoir dans le processus d’incitation systématique des loubards du RPG à la violence sur le fond d’une stratégie purement et simplement ethnocentrique.

S’il est reconnu l’implication directe depuis un certain temps, dans des agissements douteuses lors de violences perpétrées contre l’opposition durant ou aux lendemains des manifestations de l’opposition, de Malick SANKHON et de Sékou Resco CAMARA, respectivement Directeur de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et Gouverneur de la Ville de Conakry, un fait est nouveau, c’est l’implication de jeunes cadres dans cette manipulation.

Ces deux individus d’un autre âge n’ayant aucune autre perspective d’avenir que de pousser à l’extrême le zèle pour attirer l’attention du Président du RPG, se livrent à des actes qui sont de plus en plus graves et passibles de poursuites judiciaires en Guinée ou ailleurs. Fort de ce fameux sentiment d’impunité, ces deux individus montent d’un cran dans leurs agissements avec, à chaque fois une dose supplémentaire de violence gratuite.

Maintenant, en plus de leur bagage intellectuel limité, ils trouvent le moyen d’embarquer dans leur dérive, des jeunes qui comme Moussa Kabassan KEITA et Moustapha NAITE ont tout pour réussir leur avenir sans se compromettre dans des agissements de cette nature, mettant ainsi en danger et leur mise à l’écart de la société eux et leurs familles respectives.

Avant toute chose, il faut signaler que ces cadres personnes incriminées dans le processus d’incitation et de gestion des violences lors des jours qui ont suivi la marche pacifique et autorisée du Mercredi 27 Février 2013 particulièrement contre les biens de certains opérateur économiques à Madina notamment. Nul ne peut douter que plus de 95% de ces biens détruits, pillés et brulés appartiennent à une certaine communauté, preuve d’une chasse systématique à l’homme à des fins de déstabilisation.

Mais, revenons aux principes de base les plus élémentaires en matière de gestion publique. Il ressort de plus en plus que dans le partage du butin, les mécontents ont commencé à réclamer leur part du gâteau, faisant ainsi comprendre que des fonds ont été distribués pour cette sale besogne. Si des fonds ont été distribués, il s’agit forcément de fonds publics mis à la disposition de cadres de la République. En d’autres termes, des fonds de tous les contribuables guinéens ont été utilisés par des cadres à la solde de fonds publics pour financer des actions de destruction de biens d’une catégorie de guinéens.

Cet acte devrait automatique DEMETTRE ces cadres de toute fonction administrative !

Mais la réalité étant ce qu’elle est en guinée, la machine vient de loin. En effet, on se souvient de ce fameux rapport (qui est en copie. Toutes mes excuses pour la mauvaise qualité) et où est question des Services Secrets du temps du CNDD et qui avait pour seul et unique objectif, d’évaluer les chances du Président de l’UFDG d’accéder à la Magistrature Suprême. Ce rapport qui date du 9 Janvier 2009, soit à peine deux semaines après la mort de Conté et l’avènement du CNDD, conclut que si rien n’est fait, Cellou Dalein accèdera à la Présidence de ce pays. La machine de déstabilisation fût alors mise en route avec pour élément central :

Comment EMPECHER Cellou Dalein DIALLO d’arriver à la Magistrature Suprême :

Il faut l’intimider et le menacer ;
Il faut intimider et menacer les Commerçants qui le soutiennent ;
Il faut couper le parti de sa base ;
Il faut organiser une campagne radio télévisée pour montrer au peuple toute la richesse qu’il a volé (on n’a pas besoin des preuves : tout le monde sait qu’il servi le Général et il est très riche ! ça suffira) ;
Il faut tout faire pour que le Président de la République sache que ce Monsieur risque d’endormir la conscience du peuple et se faire élire Président, et qu’il faut l’en empêcher par tous les moyens possibles.

En suivant les agressions jusque dans les domiciles des populations dans les seuls fiefs de l’UFDG après des manifestations organisées par toute l’opposition issue de toutes les ethnies et de toutes les communes ;

En vivant les exactions dans les maisons contre les femmes, leur cuisine et leur marmites dans une violence sans nom plusieurs jours après la marche pacifique autorisée ;

En enregistrant 9 morts dont 6 par Balles, des centaines de blessés et près de 120 traductions en justice depuis la marche du 27 Févier 2013 ;

En évaluant des pertes qui se chiffrent entre 150 et 300 Milliards de Francs Guinéens lors des mêmes évènements à madina notamment ;

En suivant de près le fameux procès sur « l’agression » du domicile du Président de la République le 19 Juillet 2011 ;

Il ressort CLAIREMENT que la vision est et demeure la même : Déstabiliser l’UFDG et son leader en cherchant à décourager ses militants à travers des violence sans nom, en cassant la source supposée de financement du parti, en faisant peur aux hauts cadres de l’Administration en exhibant le spectre des audits et en marquant l’opinion en faisant croire au complot PEUHL contre le régime en place.

Voilà la logique dans laquelle on se trouve actuellement et on est passé à une nouvelle phase avec une implication directe de jeunes cadres, promis à un bel avenir, dans cette stratégie ethno qui ne peut être que SUICIDAIRE pour eux.

Moustapha NAITE qui avait toutes les chances d’être le Bill GATES guinéen avec son entreprise Mounat Internet se retrouve dans une gestion dangereuse pour lui à terme. Au-delà de cette entreprise qui est supposée lui prendre tout son temps, ce jeune a également en charge la Direction du Patrimoine Bâti Public, en plus du Forum des Jeunes et le Mouvement des jeunes pour la Majorité Présidentielle.

Ce jeune dont ont dit qu’il a une épouse Peuhle, et c’est toujours la même histoire, les personnes qui se disent ne pas être ethno parce que leurs épouses, leur maman ou leurs marâtres sont peuhles, il faut s’en méfier comme de la peste. On se souvient d’un certain Général de Forécariah qui a été Médiateur de la République et qui a tenu des propos que tout le monde a entendu tout en disant que sa maman est peuhle.

Après tout ce qui s’est passé et la déclaration de l’opposition guinéenne en nommant précisément Moustapha NAITE comme faisant partie de ces cadres de l’administration guinéenne à participer, et orchestrer les violence contre les boutiques et magasins à Madina, il est important de demander à la belle famille de NAITE de lui parler pour qu’il mette la balle à terre et qu’il atténue son zèle, afin de ne pas compromettre son avenir dans ce pays.

Une ligne rouge a été franchie durant ces derniers évènements. Lorsqu’un homme de l’âge de Alpha CONDE dit qu’il va prendre le pays là où Sékou TOURE l’a laissée, je comprends cela parce que la seule référence qu’il peut avoir est cette gestion du PDG, mais que des jeunes comme Moustapha NAITE ne s’embarquent pas dans cette logique qui n’a pas d’avenir.

Deux voies s’offrent à toi mon cher Moustapha, elles concernent deux jeunes de la Côte d’Ivoire et elles s’illustrent comme suit :

Charles BLE GOUDE et Guillaume SORO, un point commun qui est le mouvement des Etudiants à l’Université d’Abidjan du temps du Vieux ;

Charles BLE GOUDE devient le patron des Jeunes Patriotes de GBAGBO et s’enfonce dans une stratégie que n’avait aucun avenir, ni politique ni personnel ;

Guillaume SORO devient le patron de la branche politique des Forces Nouvelles pour devenir après Premier Ministre dans la gestion de la Transition ;

Charles BLE GOUDE monte d’un cran dans l’instrumentalisation de la jeunesse patriote lors des conflits post électoraux avec un grand rôle dans les violences inter communautaires ;

Guillaume SORO, fait son choix de laisser GBAGBO dans sa dérive et rejoint Alassane OUATTARA pour en devenir son Premier Ministre quelques temps après ;

Charles BLE GOUDE, prend la fuite pour le Ghana après la déroute du clan GBAGBO. Après quelques mois de cachette, il est pris et se retrouve en prison pendant que son Chef est à la CPI ;

Guillaume SORO, devient après les Elections Législatives, Président de l’Assemblée Nationale de Côté d’Ivoire, à l’âge de 40 ans ;

Charles BLE GOUDE en route pour la Cours Pénale Internationale ;

Guillaume SORA en route pour la Présidence de la République de Côte d’Ivoire

A toi de choisir ta voie Moustapha NAITE :

Pour le moment et en guise de respect et surtout de solidarité envers les disparus et les sinistrés de ces massacres qui ont duré près d’une semaine dans le fief de l’opposition et de l’UFDG, je demanderais à tous les jeunes internautes, clients fidèles de Mounat Internet y compris moi-même, de s’abstenir d’aller se connecter là pour 10 jours à compter du 1er Avril 2013. Je demanderais également aux travailleurs de Mounat Internet de s’abstenir d’aller au bureau et de sacrifier 10 jours de leur salaire pour compatir aux douleurs des familles éplorées et des sinistrés.

La Guinée est rentrée dans un cycle dont les conséquences peuvent être désastreuses pour tous les fils et filles de se pays. Que les détenteurs du pouvoir actuel sachent que rien est éternel, encore moins le pouvoir de Alpha CONDE. Qu’ils gardent un peu de place pour la vie en société après Alpha CONDE.

Un homme averti en vaut plusieurs.

Mamadou BARRY,
Analyste Financier mamadoubiro@yahoo.fr
68-28-09-09 (Orange – 28 – Septembre – 2009)



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 23:59 Voilà pourquoi les États-Unis soutiennent Israël