Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Nigeria : polémique autour de la prétendue nationalité tchadienne du nouveau chef des services secrets


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 31 Janvier 2018 modifié le 31 Janvier 2018 - 13:33

"Il n'a jamais, à aucun moment, eu la nationalité tchadienne", a assuré la présidence du Nigéria dans une déclaration.


Ahmed Raouf Abubakar, le nouveau chef de la NIA. Crédits photo : DR
Ahmed Raouf Abubakar, le nouveau chef de la NIA. Crédits photo : DR
Les rumeurs autour du nouveau chef des services de renseignements ne faiblissent pas au Nigeria. La présidence du Nigeria a réagi ce dimanche à travers un communiqué de presse, à la suite de la polémique née de la nomination d'Ahmed Raouf Abubakar à la tête de l'agence nationale du renseignement (NIA).

Le président Buhari a nommé mi-janvier cet ancien agent des services secrets extérieurs à la retraite. Ahmed Raouf Abubakar a précédemment occupé différents postes de responsabilités aux renseignements extérieurs.

"Beaucoup de demi-vérités, de désinformation et de mensonge pur et simple ont éclatés à l’annonce de la nomination du nouveau directeur-général de la National Intelligence Agency (NIA), en la personne de Monsieur Ahmed Raouf Abubakar", a souligné la présidence du Nigeria.

Certaines de ces "histoires infondées" affirment qu’Abubakar est né et a grandi au Tchad, et qu'il détiendrait la double nationalité (nigériane et tchadienne), ce qui l'empêcherait d'occuper cette "position sensible". Le nouveau directeur de la NIA a également été accusé de ne pas avoir réussi son examen de promotion, ou encore qu'il serait marié à une marocaine.

La présidence nigériane a balayé toutes ces rumeurs. "Tous ceux-ci ont été largement diffusés sur le social et certains grands médias", a-t-elle répliqué.

Originaire de l'Etat de Katsina, Abubakar s'est installé au Tchad "à un moment de sa vie". Le nouveau directeur a fait son école primaire à N'Djamena (ex-Fort-Lamy). Il est ensuite retourné au Nigeria pour son enseignement secondaire et universitaire. "Il n'a jamais, à aucun moment, eu la nationalité tchadienne", a assuré la présidence du Nigéria.

"Il faut mettre les choses au clair. Le nouveau directeur a fait ses preuves et a eu du mérite. Sa seule femme est originaire de l'Etat de Katsina, de la même communauté. L'histoire d'être marié à une marocaine est totalement fausse", selon la présidence du Nigeria.

Le Président Buhari a nommé le nouveau directeur pour son "travail étroit avec lui au cours des deux dernières années". Buhari "croit sincèrement qu'il ajoutera de la valeur à la NIA".