Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

OMC : Le Tchad reconduit à la présidence du Groupe des pays les moins avancés


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 5 Février 2021


C’est à l’unanimité que le Tchad a été reconduit par les Etats membres du Groupe des pays les moins avancés (PMA) à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), au poste de président du Groupe des PMA à OMC. L’information est contenue dans un communiqué de presse rendu public le 4 février dernier par l’ambassadeur du Tchad en Suisse, Ahmad Makaila, et par ailleurs chef de la mission permanente auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève. Le pays du président Idriss Deby occupe ce poste depuis avril 2019 en tant que coordonnateur.

« A ce titre, le Tchad représente et accompagne pleinement les PMA dans leurs interactions et négociations avec les partenaires commerciaux et ce, dans toutes les configurations : multilatérales ou bilatérales. L’objectif étant d’obtenir des résultats concrets en faveur des PMA et de leur meilleure intégration dans le système commercial multilatéral. Tous les pays membres du groupe des PMA ont reconnu l’excellent travail réalisé, leur engagement à soutenir le Tchad dans son rôle de président du Groupe des PMA de l’OMC », indique le communiqué.

Au nom du gouvernement de son pays, l’ambassadeur du Tchad a exprimé sa reconnaissance à tous les pays membres du groupe des PMA, pour cette marque de confiance. Par ailleurs, Ahmad Makaila a réitéré l’engagement du Tchad à défendre les intérêts et les priorités des PMA et surtout, sa détermination à poursuivre la dynamique tendant à asseoir un système commercial et multilatéral juste et inclusif.

Enfin, l’ambassadeur Ahmad Makaila appelle les membres du Groupe, à davantage de cohésion, d’unité et de solidarité entre eux, avec en prime, le renforcement de la position des PMA dans les négociations internationales et la défense de leurs intérêts. Il est alors question de relever les défis auxquels les PMA sont confrontés, et en particulier, la situation d’urgence créée par la crise sanitaire mondiale actuelle.