Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Optimisation et réduction de la consommation énergétique : Les solutions de Smart Energy


Alwihda Info | Par - 26 Octobre 2020


La garantie de la performance énergétique est bien assurée par Smart Energy. Il y a ainsi six étapes clés pour améliorer la performance énergétique dans le bâtiment et l’industrie. A savoir, l’audit énergétique,  le système de mesurage et de supervision, les solutions techniques et les économies d’énergie.

Dans une dynamique d’amélioration continue, il existe une norme, notamment ISO 50001, qui vise l’amélioration de la performance énergétique de toute organisation, à partir d’un audit énergétique. Il y a une solution Smart Clim qui offre jusqu’à 30% d’économie, sur la consommation des Splits. Elle améliore le confort, réduit les coûts de maintenance par l’optimisation du moteur. Elle prolonge la durée de vie du climatiseur.

La réduction des émissions des gaz à effet de serre (CO2). En termes de retours sur investissement, l’efficacité énergétique permet la maîtrise et l’économie d’énergie. Ainsi que la réduction des émissions de CO2 et par ricochet le développement durable.

En ce qui concerne l’audit énergétique, il permet de réaliser des mises à niveau des installations électriques. Mais aussi augmente la qualité de l’énergie pour réaliser des économies sur la facturation de l’électricité (CIE), tout en participant au développement de chaque entreprise concernée. En un mot, il propose des solutions de remise à niveau des installations électriques et des matériels d'optimisation des consommations énergétiques.

En outre, il existe un système dit ‘’COMEC’’ conçu pour les administrations et les supermarchés, qui contrôle et stabilise de manière dynamique la tension fournie à toutes les charges de l’installation. Il génère des économies d’énergie immédiates allant jusqu’à 18%, améliorant la qualité de l’énergie et réduisant les contraintes sur les équipements électriques. Ce qui prolongera leur durée de vie et minimisera les temps d’arrêt, puis les coûts de maintenance.
 

Journaliste, correspondant d'Alwihda Info en Côte d'Ivoire. En savoir plus sur cet auteur