Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Ouverture de la COP22 au Maroc en présence d’une délégation togolaise


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 8 Novembre 2016 modifié le 8 Novembre 2016 - 12:13


Ouverture de la COP22 au Maroc en présence d’une délégation togolaise
Lomé, le 7 novembre 2016-La 22ème Conférence des Nations unies sur le climat (COP22), s'est ouverte ce lundi à Marrakech au Maroc.

Près de 30 000 délégués sont attendus à cet évènement qui s’ouvre un an après la COP21 tenue à Paris et qui a accouché de l’accord universel de Paris contre le réchauffement climatique. A Marrakech, il s’agit pour les Etats participants de mettre en place un plan d’action pour l’application effective des engagements de la COP21. Les pays définiront comment ils comptent réduire leur capacité de nuisance atmosphérique.

Présent à cette Conférence, le Togo s’est aussi engagé dans la lutte contre le changement climatique. Cette lutte a été marquée par le travail remarquable de sa délégation lors de la COP21 et la signature en septembre dernier des Accords de Paris par le président de la République Faure Gnassingbé. C’était en marge de la 71e session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations unies qui s’est tenue à New York. « Nous devons agir en toute responsabilité en vue de préserver un environnement vivable et viable  pour nous-mêmes et pour les futures générations », avait déclaré Faure Gnassingbé.

Depuis, le Togo a accentué ses efforts dans la lutte contre le changement. Bien que le pays ne soit pas un grand pollueur, (le Togo représente ... 0,02% des émissions mondiales), il continue ses actions considérables pour se conformer aux prescriptions des Accords et éviter les dégâts des changements climatiques, déjà perceptibles dans le pays.

Les mesures prises par le Togo dans le cadre de lutte contre les changements climatiques se situent à deux niveaux: l’adaptation qui consiste à mettre en place des mesures pour pallier aux effets des changements climatiques et l’atténuation dont le but est de prendre des mesures en vue de réduire ou éviter les émissions de gaz à effet de serre ou pour absorber une quantité de ces gaz.

En termes d’adaptation, l’on peut noter notamment le Projet d’Adaptation aux Changements Climatiques (ADAPT) qui vise la réduction de l’impact du changement climatique sur les producteurs agricoles ruraux et les ressources naturelles essentielles pour un soutien de la production agricole et de la sécurité alimentaire. Une des composantes du PADAT (Projet d’Appui au Développement Agricole au Togo) est également consacrée à l’adaptation de la production agricole aux changements climatiques.

Coté atténuation, le Togo améliore son secteur énergétique,  les efforts étant axés sur le développement des sources d’électricité propres notamment à travers le projet du barrage hydroélectrique d’Adjarala. Parallèlement, le Togo investit dans la recherche et le développement des énergies renouvelables, notamment l’énergie éolienne ou l’énergie solaire. Pour la gestion des déchets, on peut évoquer l’ouverture prochaine du nouveau Centre d’Enfouissement Technique(CET) doté d’une plateforme de valorisation des déchets, dont les travaux ont démarré récemment.

En matière de protection de l’environnement et de gestion des ressources naturelles, les mesures de protection des forêts existantes ont contribué à réduire les dommages causés par les feux de brousse et à amorcer la lutte contre le fort taux de déforestation. Le lancement du projet « Appui à la formulation et à la mise en œuvre du Programme National de Reboisement au Togo » va certainement booster les efforts de reboisement au Togo.