Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Projet d’efficacité énergétique en Côte d’Ivoire : Distributeurs de produits d’éclairage et banquiers en formation


Alwihda Info | Par - 17 Janvier 2019 modifié le 17 Janvier 2019 - 07:20


Mieux former les organismes financiers (banques) et les distributeurs de lampes sur les plans d’affaires et les modèles financiers, pour la transformation du marché de l’éclairage. Ce, en vue de la pérennisation des acquis du projet dénommé : « Promotion de l’Efficacité Energétique dans l’Eclairage Public (PEEEP) ».

Tel est le but de l’atelier de sensibilisation et d’échanges organisé par la Direction Générale de l’Energie (DGE) du ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables à l’endroit de tous les distributeurs de produits d’éclairages et les banques. Cet atelier qui s’inscrit dans le volet composante 2 du projet PEEEP, à savoir : « Le renforcement des capacités des acteurs », s’est ouvert ce mercredi 16 janvier 2019, à l’hôtel Ivotel d’Abidjan-Plateau.
Selon le directeur général de l’énergie, Cissé Sabati, « l’efficacité énergétique est un volet de la politique énergique mise en place par le gouvernement qui prévoit de mettre à la disposition de la population une énergie de bonne qualité, en quantité suffisante et abordable, en termes de coût ».

Ainsi, dira-t-il : « Cette rencontre de travail vise à échanger, à partager les réflexions, en vue de trouver ensemble les voies et moyens pour aller vers l’efficacité énergétique ».

Cissé Sabati a signifié que l’atelier concerne la composante 2 du projet PEEEP sur les 5 au total. Il s’agit de : L’amélioration de la politique énergétique (1), le renforcement des capacités des acteurs (2), la qualité des produits d’éclairage (3), la sensibilisation, l’éducation des consommateurs et utilisateurs (4) et enfin, les sites pilotes (5).

Pour la secrétaire permanente du point focal opérationnel du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) pour la Côte d’Ivoire, Alimata Bakayoko, « le projet PEEEP financé à hauteur d’environ 600 millions de F Cfa par le FEM, vise à l’élimination des ampoules incandescences et de l’introduction de nouvelles ampoules économiques respectant l’environnement ». Elle a enfin invité toutes les structures concernées à s'impliquer davantage, afin de contribuer à l'atteinte des objectifs assignés à ce projet.

Journaliste, correspondant d'Alwihda Info en Côte d'Ivoire. En savoir plus sur cet auteur