Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

"Quand les Nations unies tuent en Centrafrique massivement pour protéger les intérêts néocoloniaux"


Alwihda Info | Par CCPR - 24 Octobre 2016 modifié le 24 Octobre 2016 - 23:09

Le CCPR exige donc la démission du gouvernement centrafricain, du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon et le retrait impératif des forces des Nations unies en Centrafrique.


"Quand les Nations unies tuent en Centrafrique massivement pour protéger les intérêts néocoloniaux"
Le voile est levé. Le CCPR met en garde ces tueurs du Dr Conjugo, du maître Goungaye Wanfio, du magistrat Bria etc.... Ces assassinats ciblés guettent notre frère Gervais Lakosso. Tous les centrafricains même Régis, représentant du MLPC doivent se lever comme un seul homme pour barrer la route à cette politique Onusienne.

Le CCPR exige également le retrait de la République Centrafricaine du CPI pour permettre à la Justice centrafricaine d'exister. La Cour Pénale Internationale est devenue complice des impunités en Afrique. La Justice centrafricaine ne juge pas, la CPI distribue des "armes", les tueurs de Kadhafi n'ont pas de compte à rendre à la CPI. Bizarre, non!
Les Nations unies ont tiré et tué l'expression démocratique en Centrafrique.

Touadéra, démission! Pour cause de très haute trahison.

En conclusion le CCPR demande au gouvernement centrafricain d'aider Gervais Lakosso dans cette lutte pour une cause partagée par tous les centrafricains sauf par les proches de Touadéra et de Ziguélé.

Dr Félix Yandia, président du CCPR, le 24/10/2016



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 23:59 Voilà pourquoi les États-Unis soutiennent Israël