Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA : la CEEAC suggère aux États membres d'envoyer des troupes armées par solidarité


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 26 Décembre 2020

La CEEAC demande aux États membres, qui en ont les capacités d'exprimer leur solidarité envers la République Centrafricaine, y compris par l’envoi des troupes armées en vue de l’aider à recouvrer l’intégrité de son territoire.


Le Premier ministre centrafricain Ngrebada Firmin visite des prisonniers des affrontements à Bangui. © Ngrebada Firmin/Fb
Le Premier ministre centrafricain Ngrebada Firmin visite des prisonniers des affrontements à Bangui. © Ngrebada Firmin/Fb
La Communauté économique et monétaire des États de l'Afrique centrale (CEEAC) a tenu samedi par visioconférence une session extraordinaire suite à l’aggravation et la détérioration de la situation politique et sécuritaire en République Centrafricaine. Elle a condamné sans équivoque le recours à la violence comme mode de règlement de la crise et toute tentative de remise en question de l’ordre constitutionnel établi.

La République Centrafricaine connait à nouveau une crise multiforme qui n’a cessé de s’aggraver à l’approche des élections présidentielle et législatives prévues le 27 décembre 2020. Cette crise est marquée par des dissensions profondes entre les acteurs politiques sur le processus électoral ; ainsi que par des affrontements armés dans plusieurs localités du pays entre une nouvelle coalition de rebelles et les forces armées centrafricaines, appuyées par la MINUSCA.

Le président en exercice de la CEEAC, Denis Sassou Nguesso interpelle les leaders politiques et les chefs des groupes armés centrafricains à tourner le dos à la violence, à privilégier le dialogue en toutes circonstances et à créer les conditions des élections crédibles, transparentes et pacifiques.

La CEEAC demande la cessation immédiate des hostilités sur l’ensemble du territoire Centrafricain et le retrait des rebelles de toutes les lignes de fronts. Elle a demandé la poursuite du processus électoral en cours et appelé le peuple centrafricain à se rendre massivement aux urnes demain 27 décembre 2020.

Les chefs d'État de la CEEAC préconisent l’ouverture d’un dialogue politique inclusif au lendemain des élections et sous l’égide de la CEEAC. Ils ont instruit la Commission de la CEEAC de continuer les contacts visant la désignation d’un Médiateur Permanent de la crise Centrafricaine.

La conférence demande aux États membres, qui en ont les capacités d'exprimer leur solidarité envers la République Centrafricaine, y compris par l’envoi des troupes armées en vue de l’aider à recouvrer l’intégrité de son territoire. Elle appelle le Conseil de Sécurité des Nations Unies à mettre fin à l’embargo sous les armes en RCA afin de permettre au Gouvernement centrafricain de s’équiper pour la montée en puissance des Forces Armées Centrafricaines.